J.E VALLI (Groupe 1981) : « Nous sommes très heureux du lancement d’Ado, les premiers chiffres sont prometteurs »

221

Alors que le Groupe 1981 s’installe dans de nouveaux locaux, trois radios du groupe signe une audience en hausse en Île-de-France sur la vague sept-oct 2021. L’occasion pour média+ d’évoquer la stratégie de développement du groupe avec Jean-Éric VALLI, Président du Groupe 1981.

Le Groupe 1981 déménage et inaugure de nouveaux locaux. Est-ce un signe de bonne santé pour le Groupe 1981 ?

Oui forcément. Ce déménagement marque aussi nos ambitions de développement pour le Groupe 1981. Nous avons un groupe de radios aux formats complémentaires et uniques, nous nous adressons à tous les types de public en nous appuyant sur la proximité qu’elle soit thématique ou territoriale, et c’est un positionnement fort. D’ailleurs, les audiences récentes en Ile-de-France sont une preuve du succès de nos formats, qu’il s’agisse de radios thématiques comme Latina et OÜI FM ou de radios locales comme Voltage, le succès est là. De plus, la technologie dab+ dans lequel sont engagées toutes nos radios va nous offrir encore un nouvel élan. 


Comment ont été pensés ces locaux ?

Ces locaux ont été pensés de façon très horizontale. Tous les services (administratifs, techniques, commerciaux, animation, rédaction) se côtoient et toutes nos radios ont des studios côte à côte, cela permet à tous de se mélanger, de créer des synergies, c’est important pour favoriser la créativité ! Il peut y avoir des synergies éditoriales, bien sûr mais aussi commerciales.

Quel bilan tirez-vous de vos dernières audiences ?

Dans un contexte baissier pour le média radio en Ile-de-France, les auditeurs plébiscitent trois radios du Groupe 1981 dont l’audience progresse fortement. Ainsi, la radio du rock, OÜI FM réunit 77 000 auditeurs supplémentaires avec une audience cumulée de 2,5% en sept-oct 2021 (vs 1,8% en sept-oct 2020), 258 000 auditeurs sont chaque jour à son écoute pour une part d’audience 2%. De son côté, Voltage, la radio connectée à Paris, voit également ses audiences progresser avec une audience cumulée s’établissant à 1,7% en sept-oct 2021 vs 1,4% en sept-oct 2020, elle réunit chaque jour 177 000 auditeurs soit 35 000 auditeurs supplémentaires, pour une part d’audience à 1,3%. Latina, quant à elle, séduit de plus en plus d’auditeurs, avec une audience cumulée en progression à 2,2% en sept-oct 2021 vs 2% en sept-oct 2020, 222 000 auditeurs chaque jour à son écoute, soit 23 000 auditeurs supplémentaires, pour une part d’audience 1,2%.


Quel premier bilan tirez-vous du retour de la radio ADO ?

Nous sommes très heureux du lancement d’Ado, les premiers chiffres sont prometteurs, nous allons aller plus loin dans son référencement sur nos sites pour la rendre encore plus accessible.

Comment se déploie le Groupe 1981 sur le dab+ ?  Avec énergie ! Latina est une des trois radios indépendantes sélectionnées dans l’appel métropolitain, elle a donc commencé son déploiement sur l’axe Paris-Lyon-Marseille, OÜI FM et Swigg sont présentent dans chaque grande métropole qui «s’allume» en dab+ et nos radios locales (Wit FM, BlackBox, Vibration, Forum, Voltage) se développent en dab+ dans leur zone géographique respective. Le dab+ est une vraie opportunité pour nos radios de toucher encore plus de public.