Nouvelle-Calédonie: le CSA interpellé sur des clips de campagne jugés «racistes et calomnieux»

338

Le FLNKS et un collectif de citoyens ont interpellé le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) sur des clips de campagne jugés «racistes et calomnieux» d’un parti loyaliste en vue du référendum sur l’indépendance du 12 décembre en Nouvelle-Calédonie. Le FLNKS (Front de libération national kanak socialiste) a qualifié de «calomnieux, infantilisants et dégradants» ces clips en forme de dessins animés mis en ligne et diffusés à la télévision dans le cadre de la campagne officielle par la coalition loyaliste «Les voix du non». «Les propos des personnages animés tournent en dérision les conséquences du Oui (à l’indépendance) et stigmatisent les populations kanak et océaniennes»», a indiqué la coalition indépendantiste dans un communiqué, interpellant le CSA pour demander leur retrait. Un collectif de citoyens a en outre déposé au Conseil d’Etat un référé-liberté pour le retrait de ces vidéos, «en raison de l’atteinte grave portée à la dignité humaine». «Nous sommes stupéfiés que ces clips aient pu être validés par le CSA et la Commission de contrôle de la consultation», a déclaré ce collectif, décrivant «un racisme décomplexé». «C’est pour le moins, une essentialisation de la population océanienne réduite globalement à des mangeurs d’ignames regardant des télénovelas et s’exprimant de manière simplette», a de son côté réagi Joël Kasarhérou, leader du mouvement Construire autrement. Des responsables des «Voix du non» avaient récemment expliqué que l’objectif de ces vidéos était de mettre «un peu d’humour» dans la campagne. Un troisième et dernier référendum sur l’indépendance se déroule dimanche 12 décembre en Nouvelle-Calédonie dans le cadre de l’accord de Nouméa (1998). Le scrutin se déroulera sans les indépendantistes, qui ont décidé de ne pas y participer invoquant la crise sanitaire. Deux référendums sur l’indépendance ont déjà eu lieu les 4 novembre 2018 et 4 octobre 2020 et ont été remportés par les pro-France avec 56,7% des voix puis 53,3%.