J. ROSANVALLON (Médiamétrie) : «60% des Français regardent la TV au moins 4 soirs par semaine»

353

Au quotidien, les Français regardent des programmes TV pendant 3h46, tous écrans et tous lieux confondus. Pourtant, le PAF n’a jamais été aussi bouleversé par les nouvelles habitudes de consommation. Explication avec Julien ROSANVALLON, Directeur Exécutif TV et Internet de Médiamétrie.

media+

Les contenus TV se regardent à la carte. La consommation linéaire est-elle menacée ?

Julien ROSANVALLON

«Menacée» ne me semble pas le bon terme. En revanche, il est vraisemblable que la baisse de la consommation live se poursuive. Pour autant l’ADN du sport, de l’information et d’un ensemble d’émissions, s’appuiera toujours sur le direct. La consommation en différé du football a toujours été marginale et elle le restera. Quant aux fictions, séries et films, les nouvelles formes de consommation de la télévision délinéarisée représenteront des audiences très importantes. Sur le dernier épisode du «Bureau des Légendes» (CANAL+), les 3/4 de l’audience ont été enregistrés soit en preview, soit en replay. C’est une tendance de fond.

media+

7,2M de Français regardent les programmes en replay chaque jour. Le plafond de verre est-il en passe d’être atteint ?

Julien ROSANVALLON

Pas vraiment ! Sans faire de prévision, nous sommes convaincus que le nombre de Français qui consomment la TV en replay va continuer d’augmenter. En Angleterre ou aux États-Unis, les usages de la télévision en différé ainsi que l’enregistrement des programmes sont des pratiques plus courantes qu’en France. L’envie de consommer les contenus en replay est bien là. Il faut juste que la technologie permette d’y accéder de façon fluide, simple et intuitive.

media+

Le pic d’audience TV atteint 23,9M de téléspectateurs à 21h29. Et en dix ans ?

Julien ROSANVALLON

Quand le fameux pic d’audience touchait 24,1M de Français en 2008, il rassemble toujours aujourd’hui 23,9M de téléspectateurs à 21h29. Il est globalement stable. En termes d’heures, il y a juste un petit glissement puisque le pic était à 21h22 en 2008. La télévision est un média qui offre en soirée une puissance unique. Il est intéressant de comparer cette puissance à celle d’internet, média dont les audiences sont beaucoup plus fragmentées et qui se consomme tout au long de la journée. Le pic d’audience d’internet est à 18h37 et ne rassemble que 6,3M d’internautes.

media+

A quand les audiences quotidiennes sur tous les écrans, et en tous lieux ?

Julien ROSANVALLON

Aujourd’hui, on restitue déjà les audiences TV sur les écrans internet. Cette audience est complémentaire du Médiamat que l’on publie tous les jours. Mais y a un certain nombre de limitations dans les analyses qui sont disponibles. Par exemple, nous n’avons pas le détail sur toutes les cibles. Notre souhait est que la prise en compte de cette consommation devienne totalement native dans la mesure de référence. La deuxième dimension est celle de la consommation de la télévision hors domicile. Nous menons actuellement une expérimentation avec des panelistes qui portent un petit boîtier qui identifie les programmes TV et les contenus radios écoutés à chaque instant de la journée. C’est une mesure à 360° qui intègre tous les lieux de consommation et tous les écrans. De ce fait, par rapport au panel Médiamat, nous pouvons imaginer intégrer toutes les consommations hors domicile, notamment dans les lieux publics et sur les lieux de vacances. C’est l’autre volet de l’extension que l’on prévoit. Nous avons un rendez-vous avec le marché en juin pour valider l’utilisation de cette technologie.