Japon : deux ans après son lancement, la télévision numérique terrestre (TNT) couvre l’ensemble des régions

    324

    La télévision numérique terrestre (TNT) couvre, depuis vendredi, l’ensemble des 47 préfectures du Japon, deux ans jour pour jour après le lancement de ce nouveau mode de diffusion dans l’Archipel, ont annoncé vendredi les éditeurs. Conformément au planning initial, quelque 39 millions de foyers nippons sur
    un total de 47 millions, soit plus de 80%, sont susceptibles de recevoir les programmes diffusés en numérique hertzien. La TNT avait été lancée le 1er décembre 2004 dans les grandes agglomérations de Tokyo, Nagoya (centre) et Osaka (ouest). Le Premier ministre d’alors, Junichiro Koizumi, avait salué «une nouvelle révolution dans l’univers télévisuel», après l’arrivée dans les foyers de la télévision couleur dans les années 60. Vendredi, le signal a été allumé simultanément dans les huit dernières préfectures qui n’étaient pas encore couvertes. Seules les zones les plus difficiles d’accès dans les montagnes ne peuvent pour le moment pas recevoir les signaux numériques. Pour ces dernières, le gouvernement prévoit de recourir aux réseaux à haut-débit des opérateurs de télécommunications proposant des services d’accès à Internet par fibre optique directe (FTTH) ou boucle locale radio. Le signal hertzien des télévisions nationales et locales sera relayé jusqu’aux foyers par ces canaux, selon une technologie en cours de spécification entre les industriels, les opérateurs et le ministère des Télécommunications. Fin octobre, quelque 9 millions de téléviseurs compatibles TNT avaient été vendus au Japon, selon l’Association des fabricants d’électronique.