L. HERMANN (Premières Lignes) : « Nous produisons environ 25 documentaires par an »

120

Depuis sa création en 2006, Premières Lignes est devenue l’une des agences de presse et sociétés de production indépendantes les plus engagées dans le documentaire d’investigation au niveau européen. Rencontre avec son président Luc Hermann.

MEDIA +

Comment se positionne aujourd’hui Premières Lignes ?

LUC HERMANN

A ce jour, nous sommes l’une des seules sociétés de production en Europe à ne faire que de l’investigation. Sur ce créneau, on tente de négocier les budgets les plus confortables avec les diffuseurs pour avoir le temps d’enquêter au long cours. Premières Lignes produit environ 25 documentaires par an. Nous sommes une petite quarantaine à plein temps. Chacune de nos enquêtes dure près d’1 an, ce qui est extrêmement rare dans le journalisme au niveau mondial.

MEDIA +

L’investigation est-elle devenue un genre majeur ?

LUC HERMANN

Oui, à la fois à la télévision et sur les plateformes. Cette année, nous célébrons les 10 ans de «Cash Investigation». Le magazine revient 6 fois par an en Prime Time sur France 2. La confiance du service public et le talent d’Élise Lucet (qui est co-rédactrice en chef) nous amène à proposer des enquêtes rigoureuses et complexes en y injectant de la forme: graphisme, archives, dessins animés et un peu de malice dans le commentaire.

MEDIA +

Que préparez-vous pour les 10 ans de «Cash Investigation» ?

LUC HERMANN

Deux journalistes travaillent à plein temps depuis juin sur un numéro spécial qui reviendra en Prime sur les étapes importantes du magazine et son impact sur la communication des grandes entreprises et des ministres. On verra si le programme a changé des choses sur des grandes thématiques telles que l’évasion fiscale, l’environnement ou le monde du travail. Ce ne sera ni un numéro bilan, ni un numéro d’auto- congratulation. On retrouvera des témoins qui ont participé à nos enquêtes, et on expliquera un peu nos coulisses.

MEDIA +

Vous interdisez-vous certains sujets ?

LUC HERMANN

Non, aucun ! Des syndicalistes aux multinationales, on traite de tout. En revanche, nous ne sommes pas dans une posture

militante. Nous venons de produire pour France 5 «Vert de rage», une série documentaire de 3X52’ dans laquelle Martin Boudot a enquêté avec des scientifiques sur les grands scandales environnementaux et les graves pollutions. Il confronte les responsables industriels et politiques mis en cause, afin de faire bouger les lignes et trouver des solutions. Dans cette 3ème saison, on se penche sur la pollution au plomb («Les enfants du plomb», diffusé lundi 3 octobre à 21h00 sur France 5), la pollution du pétrole («Les damnés du pétrole») et les produits chimiques qu’on appelle les polluants éternels («Polluants éternels»).

MEDIA +

Comment se vendent vos investigations à l’international?

LUC HERMANN

Très bien ! On aime travailler sur des enquêtes qui ont un retentissement international. Nous travaillons avec quelques distributeurs : Java Films (Roch Bozino), CLP Distribution et Arte Distribution. Il est vital économiquement que nos enquêtes soient distribuées à l’étranger.

MEDIA +

Depuis combien de temps collaborez-vous avec Netflix ?

LUC HERMANN

Bientôt 3 ans. La première aventure, «World’s Most Wanted» (2020) initiée avec Nova Production, brossait le portrait de 5 criminels parmi les plus recherchés sur la planète. Cette fois-ci, nous venons de terminer pour Netflix un portrait de Carlos Ghosn réalisé pendant 1 an et demi par Lucy Blakstad. Initié par Paul Moreira et moi-même, ce documentaire de 90’ revient sur l’ascension et la chute de Carlos Ghosn, racontées par les acteurs au cœur de cette folle histoire. Destiné au monde entier, on raconte ce film d’une façon très internationale et spectaculaire. Nous avons travaillé sur un rythme de narration qui nous a poussés à être très créatifs.

MEDIA +

Et sur le numérique ?

LUC HERMANN

Après avoir produit 100 numéros du programme court «#DataGueule», on a très envie de proposer un nouveau magazine à destination des 15-34 ans, pour Slash. C’est en discussion avec les équipes de France Télévisions.

LES DIRIGEANTS

L. Hermann

Président

P. Moreira,

Associé

COORDONNEES

8 passage Brûlon 75012 Paris

DATE DE CREATION

2006

PRODUCTIONS

«Cash Investigation» (F2) ; «Vert de rage» (F5)