L. PUONS (Festival de TV de Monte-Carlo) : «Nous sommes une plateforme idéale de promotion pour les studios et les plateformes»

425

Le 59ème Festival de Télévision de Monte-Carlo ouvre ses portes du 14 au 18 juin 2019. Le rendez-vous présente depuis plus d’un demi-siècle les tendances du petit écran et anticipe les révolutions du secteur. Rencontre avec Laurent PUONS, Vice-Président Délégué du Festival de Télévision de Monte-Carlo.

media+

Comment évolue le positionnement du Festival de Télévision de Monte-Carlo ?

Laurent PUONS

La remise en question est permanente. L’édition précédente a été un franc succès, et pourtant, nous voulons faire encore mieux. Il est important de montrer que notre festival est non seulement la plateforme idéale de communication et de promotion pour les différents studios traditionnels et chaînes de télévision, mais aussi pour les plateformes digitales. Cette année, nous avons la participation, à travers notre compétition, d’Amazon, Hulu et Netflix. Parmi les changements apportés, nous avons mis en place un «Business Lounge» qui permettra à tous les professionnels de se retrouver dans un lieu unique pour échanger, optimiser les contacts et réaliser du business. Force est de constater que chaque année au Festival de Télévision, des coopérations se créent et des affaires se signent. L’an dernier, nous avions pris la décision d’arrêter les conférences sur le festival pour une raison toute simple. Juste avant notre manifestation, il y a deux gros événements (CANNESERIES, MIPTV) qui offrent l’opportunité à tous les businessmen d’assister à des conférences de haut niveau. En tant qu’organisateur de festival, il n’était pas forcément cohérent de nous positionner sur un cycle de conférences qui n’allait attirer qu’une vingtaine de personnes.

media+

Comment la compétition s’inscrit-elle dans votre offre ?

Laurent PUONS

Elle est au cœur du festival ! A travers la compétition, nous voyons clairement que le Festival de Télévision de Monte-Carlo s’inscrit comme une manifestation internationale et pas uniquement américaine comme certains peuvent le dire. En plus de la participation d’une vingtaine de pays, nous regroupons les plateformes digitales. En matière d’image et de notoriété, je note avec satisfaction la présence des talents qui viennent défendre leurs séries. On reçoit entre 150 et 200 acteurs, producteurs et réalisateurs chaque année. De nouveaux médias viennent aussi couvrir la manifestation.  

media+

Quels sont les temps forts de la 59ème édition du Festival de Télévision ?

Laurent PUONS

En ouverture, nous proposons la projection de la série «L.A.’s Finest», spin-off du film «Bad Boys» en présence de Gabrielle Union et Jessica Alba. Nous organisons également l’avant-première mondiale du documentaire «Appolo : Missions To The Moon» (National Geographic) qui fêtera les 50 ans de l’alunissage d’Appolo 11. Un événement spécial «Kids & Family Day» est au programme avec la projection du premier et du dernier épisode de la série «Bob l’Éponge» à l’occasion de son 20ème anniversaire. Pour montrer que nous sommes un festival qui fait la part belle aux productions françaises, nous allons projeter en avant-première la série «Le temps est assassin» (TF1), samedi 15 juin. Nous fêterons aussi les 15 ans de «Plus belle la vie» (France 3). Enfin, Michael Douglas, acteur et producteur mythique, aura l’honneur de recevoir la prestigieuse Nymphe de Cristal.

media+

De quel budget disposez-vous pour ce Festival de Télévision de Monte-Carlo?

Laurent PUONS

Cette année, le budget est situé entre 2,5 M€ et 2,6 M€.