La 1ère édition du concours photo Shah Marai, lancé par l’AFP, remportée par Farshad Usyan

243

Le photographe freelance Farshad Usyan, originaire de Mazar-i-Sharif dans le nord de l’Afghanistan, remporte la 1ère édition du Concours Shah Marai, lancé par l’AFP, pour une série de 15 images montrant le quotidien de ses compatriotes, qui saisissent avec force leur volonté de vivre et de s’exprimer librement. Farshad, 26 ans, a appelé sa série de photos «Le Pacifiste». Et il la résume ainsi: «La paix ne veut pas seulement dire absence de guerre mais elle peut être aussi un environnement sûr, la dignité humaine, le droit à l’éducation, la liberté d’expression, de choix, de sexualité». Baptisé «Mon Afghanistan», ce prix lancé en l’honneur de Shah Marai, chef de la photo du Bureau de Kaboul de l’Agence France-Presse, tué dans un attentat suicide le 30 avril 2018, invitait les photographes afghans à montrer la réalité de leur peuple loin des images tragiques de violence. Le 2ème prix a été décerné au pigiste Hoshang Hashimi, 30 ans, originaire de Herat, dans l’ouest du pays et fort d’une expérience au service des trois grandes agences de presse mondiales. Il récompense une série de très belles scènes illustrant les difficultés et les instants de tranquillité de la vie quotidienne, sous le titre «La vie des Afghans dans le conflit». Le 3ème prix est revenu à Mohammad Anwar Danishyar, 21 ans, freelance de Jalalabad (dans l’est de l’Afghanistan). Intitulée «Des briques au tableau noir», sa série raconte le dur labeur des familles dépendantes des riches propriétaires d’usines de briques en plein air, au milieu desquelles les enfants installent leurs salles de classe. Les trois lauréats ont été choisis parmi 56 candidats par un jury de 5 personnes du monde de la photographie, sur la seule base des séries d’images et de leur description. Les 3 prix seront remis lors d’une cérémonie à Paris.