La BNF lance un nouveau marché de numérisation de ses collections

478

La Bibliothèque nationale de France (BNF) a annoncé mardi venir de signer un contrat avec le groupement Jouve-Safig-Diadéis portant sur la numérisation de ses collections imprimées et de celles d’établissements partenaires. Mandataire principal de l’opération, le groupe Jouve aura pour tâche, en partenariat avec Safig, Diadéis et le sous-traitant BancTec, de numériser plus de 70.000 ouvrages par an dont environ 70% provenant des collections imprimées de la BNF et 30% issus des collections de bibliothèques partenaires, indique la BNF dans un communiqué. Financé par le Centre national du livre, le marché est prévu pour une durée de 3 ans renouvelable un an. Le précédent, lancé en 2007, avait été attribué au groupement Safig-BancTec-Diadéis. Il a permis de numériser 36,6 millions de pages. Ce nouveau marché offrira des standards de qualité très élevés: résolution de 400 DPI, numérisation en couleurs ou niveau de gris, taux minimum d’OCR (reconnaissance optique de caractères) garanti de 98,5% pour les documents postérieurs à 1750, 20% des documents numérisés en OCR haute qualité (taux de 99,9%). Enfin, au moins 10% des documents seront également fournis en version Pub, compatible avec les lecteurs nomades, précise le communiqué. Les documents enrichiront Gallica, la bibliothèque numérique de la BNF, (gallica.bnf.fr). Ils couvriront de nombreux domaines comme l’Histoire de France, l’art, la littérature française, la philosophie, le droit, l’économie, la politique, les sciences et les techniques.