La Corée du Sud prévoit un soutien de 6,8 milliards d’euros pour son industrie des puces électroniques 

142

La Corée du Sud prépare un plan de soutien de 6,8 milliards d’euros pour son industrie de puces électroniques, a indiqué dimanche le ministère des Finances, en pleine bataille commerciale mondiale sur le marché des semi-conducteurs. 

Le gouvernement «prépare un plan d’assistance de plus de dix billions de wons (6,8 milliards d’euros) pour soutenir les «fabless» (sociétés qui conçoivent leurs produits mais sous-traitent leur fabrication), les matériaux pour puces et les équipements de fabrication dans tous les secteurs de l’industrie des puces», a déclaré le ministre Choi Sang-mok, selon un communiqué. 

L’annonce remonte à vendredi, lors d’une réunion entre le ministre et des directeurs d’entreprises sud-coréennes du milieu, mais les propos de M. Choi n’ont été rendus publics par le ministère que dimanche. 

Le paquet pourrait reposer sur un «nouveau fonds financé par des institutions financières privées et publiques», a ajouté Choi Sang-mok, le communiqué précisant que des détails seraient donnés plus tard. La Corée du Sud est une plaque tournante du marché des puces. 

Deux des plus gros fabricants mondiaux, Samsung Electronics et SK Hynix, sont des sociétés sud-coréennes. 

En 2023, Séoul s’est engagé à construire la plus grosse usine de production de puces de la planète grâce à 220 milliards d’euros d’investissement privé provenant en premier lieu de Samsung Electronics, leader mondial. 

En mai 2022, Samsung a révélé un plan d’investissement colossal de plus de 300 milliards d’euros sur cinq ans pour renforcer sa position notamment sur le marché des semi-conducteurs. 

La quatrième économique d’Asie cherche à développer fortement son industrie technologique, dans le secteur des puces donc, mais aussi des écrans et des batteries, là où ses fleurons sont déjà très performants. 

Les semi-conducteurs ont représenté le premier poste d’exportation de la Corée du Sud au mois de mars — un cinquième du total – avec 10,86 milliards d’euros en valeur, soit un plus haut depuis presque deux ans, selon des données du ministère du Commerce.