La direction de l’information du groupe TF1 dévoile sa «feuille de route climat»

55

«Météo de l’électricité», reportages imaginant la France en 2030, comité d’experts… La direction de l’information du groupe TF1, qui concerne également LCI, a dévoilé mardi sa «feuille de route climat», destinée à renforcer sa couverture de la transition écologique.

«Il ne s’agit pas d’être dans le militantisme mais dans la pédagogie», a résumé devant la presse le patron de l’info de TF1, Thierry Thuillier, avant de présenter diverses mesures de sensibilisation à l’urgence climatique.

Comme France Télévisions vendredi, TF1 a notamment annoncé un partenariat avec RTE, gestionnaire du réseau public de transport d’électricité à l’origine de l’alerte EcoWatt, «le bison futé de l’électricité», que le groupe relaiera dans ses programmes d’infos et bulletins météos, afin d’éviter les coupures cet hiver.

Ce dispositif permet de voir en temps réel le niveau d’électricité disponible dans le pays grâce à un signal en trois couleurs: vert (normal), orange (tendu), et rouge (très tendu), qui nécessite de modérer sa consommation pendant les pics (entre 8h et 13h et entre 18h et 20h).Une «opération spéciale» d’extinction des lumières, de la part de divers acteurs (monuments historiques, institutions, etc) retransmise en début de soirée sera également organisée dans le cadre de ce partenariat, lors de la COP 27 à Charm el-Cheikh en Égypte (6-18 novembre). D’ici là, les téléspectateurs pourront d’ores et déjà appliquer les «bons gestes» proposés par les présentateurs météo du groupe, Évelyne Dhéliat en tête, à partir du 3 octobre. Plus généralement, TF1, qui revendique déjà 500 sujets liés à la transition écologique chaque année, les regroupera derrière la marque «Notre planète», et les quantifiera grâce à un baromètre dédié.

Également au programme, une série de reportages en réalité augmentée pour illustrer les effets du changement climatique en France en 2030, à travers cinq thématiques (transports, alimentation, travail, énergie, logement). S’y ajoute la création d’un comité d’experts, constitué d’onze spécialistes de l’agriculture, de l’énergie ou encore de la collecte des déchets, vers lequel pourront se tourner les journalistes du groupe.

Ces annonces surviennent alors que de nombreux médias sonnent la mobilisation sur les questions climatiques, après un été marqué par les catastrophes météorologiques.  

Outre TF1 et France Télévisions, Radio France a également dévoilé fin août son «tournant environnemental», matérialisé mardi avec le lancement d’un plan de formation à l’adresse de tous ses salariés, selon un communiqué du groupe public.