La Manif pour tous saisit le CSA pour dénoncer «la promotion de l’exploitation des mères porteuses sur le service public»

31

La Manif pour tous a annoncé avoir saisi le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) pour dénoncer «la promotion de l’exploitation des mères porteuses sur le service public», indique le mouvement dans un communiqué de presse. «Le service public n’a pas à présenter de manière angélique une pratique interdite et constitutive d’un délit en France parce qu’elle est une aliénation des femmes. En militant ouvertement pour l’exploitation reproductive des femmes, le service public s’engage dans une voie dangereuse. Saisi, le CSA doit désormais agir pour y mettre fin», s’insurge le mouvement conservateur dans un communiqué publié sur son site. A l’origine de cette saisine, que le Conseil supérieur de l’audiovisuel a confirmée, la promotion du livre de l’animateur Christophe Beaugrand «Fils à papa(s)» (éditions Plon) sur «La Maison des maternelles» diffusée le 11 octobre sur France 2. Dans cet ouvrage, le présentateur relate comment il a pu avec son mari devenir père en recourant à une agence américaine de mères porteuses. «Au cours d’une séquence de 18 minutes, la Gestation Pour Autrui est présentée par l’animatrice, Agathe Lecaron, comme une «merveilleuse aventure ultra-émouvante», sans qu’aucun point de vue contradictoire ne soit développé», pointe le mouvement présidé par Ludovine de la Rochère. «La partialité est assumée au nom de la nécessité de «faire évoluer les mentalités», l’animatrice faisant mine de ne pas voir que cette pratique est le summum du sexisme. Ce n’est pas du journalisme mais du militantisme au goût amer, dont les femmes et les enfants sont les victimes», estime cette dernière, citée dans le communiqué de presse.