La marque Saint Laurent, co-productrice de trois films en compétition à Cannes 

73

Première maison de haute couture à se lancer dans le financement de films, Saint Laurent se retrouve co-productrice de trois films en compétition à Cannes dont «Emilia Perez», un attelage mode-finance largement discuté. 

La maison parisienne a financé trois mastodontes de la compétition: «Emilia Perez» de Jacques Audiard, une comédie musicale autour d’un baron de la drogue mexicain qui fait une transition de genre, «Parthenope» de Paolo Sorrentino, épopée féminine napolitaine ainsi que le film de David Cronenberg, «les Linceuls». 

«Saint Laurent Productions, filiale déposée est la première maison de couture à compter la production de films comme activité à part entière de films parmi ses activités», a indiqué la maison parisienne dans un communiqué. 

Il s’agit du projet phare lancé en avril 2023 de son ambitieux directeur artistique, Anthony Vaccarello qui y voit un double potentiel : la production permet à la marque de diversifier ses revenus au long terme en détenant les droits des films tout en montrant à un public plus vaste sa création via les costumes du casting. 

«En produisant des films, le nom de Saint Laurent est amené à s’ancrer dans le temps. Quand il est posé sur un panneau d’affichage de pub de mode, c’est tellement rapide – un mois plus tard, on l’a oublié», a déclaré le directeur de Saint Laurent dans un entretien au magazine Vogue. 

Le styliste et et désormais producteur belge qui se dit volontiers cinéphile, adepte de Pasolini ou Fassbinder a choisi lui-même les réalisateurs, uniquement des poids lourds du 7ème art, et a demandé à être associé dès la phase d’écriture du scenario. 

Côté costume, les pièces iconiques s’égrainent sur les personnages principaux, se fondant plus ou moins discrètement à l’ensemble, ne réussissant pas toujours à éviter l’effet «placement de produit». 

De premières images d’»Emilia Perez» montrent l’actrice Zoe Saldaña portant un iconique tailleur pour femme, version rouge. Anthony Vaccarello avait déjà accompagné «Lux Æterna» de Gaspar Noé (2019), puis en 2023 le western de Pedro Almodóvar «Strange Way of Life», avec Ethan Hawke et Pedro Pascal. 

Il assure vouloir à l’avenir «aussi collaborer avec de jeunes réalisateurs». 

La marque de mode fondée par Yves Saint Laurent et Pierre Bergé appartient depuis 1999 au groupe Kering, le géant du luxe de François-Henri Pinault et est l’un des partenaires historiques du festival de Cannes où il a le prix Women in Motion, qui récompense les femmes qui évoluent et se distinguent dans l’industrie du cinéma. 

Interrogée sur les budgets investis dans ces projets, la maison Saint Laurent n’a pas donné suite