La réalité virtuelle, un nouvel espace de création qui jouit d’une forte notoriété (CNC)

142

A l’occasion de ses premières «Rencontres numériques», le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) a dévoilé hier dans un communiqué de presse, les résultats d’une étude inédite sur la réalité virtuelle et les expériences immersives en France. Il en ressort que la réalité virtuelle est un nouvel espace de création qui jouit d’une forte notoriété.

«Près d’un Français sur deux a déjà expérimenté la réalité virtuelle. C’est une nouvelle forme de création, qui plaît particulièrement aux jeunes. Un vrai secteur d’avenir», déclare Frédérique Bredin, Présidente du CNC. Déjà connue par près de 93% des Français, 40% l’auraient expérimentée au moins une fois. Si la majorité des répondants ayant déjà testé la réalité virtuelle ne l’ont fait qu’une fois, la pratique serait plus répandue chez les 15-34 ans, dont plus de la moitié (53%) déclarent avoir déjà eu une expérience de réalité virtuelle.

97% des utilisateurs de réalité virtuelle ont jugé leur expérience positive. Pour 93% des participants à l’étude, les expériences immersives sont une nouvelle façon d’aborder la culture et les loisirs. «La réalité virtuelle est une filière d’excellence française, reconnue dans le monde entier. La France figure parmi les trois leaders mondiaux avec les Etats-Unis et le Canada», ajoute Frédérique Bredin.Aujourd’hui, les talents français de la réalité virtuelle se distinguent dans les plus grands festivals du monde, de Venise à Tribeca. Ces résultats inédits témoignent de l’importance de la réalité virtuelle dans le renouvellement de la création. Si le taux d’équipement a peu progressé ces dernières années (de 2% à 6,5% en 3 ans), la réalité virtuelle est surtout vécue comme une expérience collective.

Les deux tiers des utilisateurs disent pratiquer la réalité virtuelle entre amis ou dans un cercle familial, et plébiscitent la dimension sociale de l’expérience. Les usages se sont ainsi déportés vers l’espace public, dans des lieux de culture et de divertissement qui s’emparent des expériences immersives pour renouveler leur offre auprès du public. Aussi l’enquête révèle qu’au-delà des espaces dédiés, les expériences immersives investissent tous les lieux et toutes les disciplines : musées, cinémas, théâtres, parcs d’attraction, escape games…

Le CNC annonce dans son communiqué de presse, s’engager pour la réalité virtuelle et les expériences immersives. «Nous soutenons la réalité virtuelle depuis l’apparition des premiers projets en 2015. Près de 10 M€ ont déjà été investis depuis. Ce secteur innovant est un secteur stratégique pour le CNC», déclare Frédérique Bredin. Le Fonds d’aide aux expériences numériques, présidé par Zabou Breitman, est la clé de voûte des dispositifs de soutien du CNC à la réalité virtuelle.

Ce nouveau fonds est ouvert aux auteurs et aux producteurs, et peut intervenir sur toutes les phases de réalisation d’un projet, depuis l’écriture jusqu’à la production.  «La création tend de plus en plus à être immersive. C’est l’un des plus vieux rêves du cinéma depuis son invention», conclut Frédérique Bredin. Cette étude a été réalisée auprès de 1.003 Français âgés de plus de 15 ans entre le 19 et le 22 février 2019.