LAFARGE (BelAir Media) : «Nous ambitionnons de renforcer notre présence dans le domaine du documentaire»

247

Créée en 1994 par François Duplat, la société BelAir Media, dirigée par Amaury Lafarge, s’est spécialisée dans l’enregistrement de spectacles vivants et dans la production de films documentaires. Entretien.

MEDIA +

BelAir Media fête ses 30 ans. Quel positionnement revendiquez-vous ?

Amaury LAFARGE

Depuis sa création, Bel Air Media a produit plus de 400 enregistrements prestigieux pour des chaînes de télévision du monde entier. À l’heure actuelle, notre société se concentre sur deux axes majeurs : la captation d’une vingtaine de spectacles haut de gamme chaque année (opéra, ballet, théâtre et concert) et une activité «documentaire» depuis les années 2000 grâce à laquelle nous produisons 2 à 3 films par an.

MEDIA +

Quelles sont vos actus «documentaires» ?

Amaury LAFARGE

Bel Air Media a récemment collaboré avec ARTE et la Fondation Louis Vuitton sur «Les Frères Morozov, mécènes et collectionneurs», un film soulignant notre engagement envers des productions liées à l’art et à la culture. Pour France Télévisions, nous venons de produire «Au bord de la guerre, Ariane Mnouchkine et le Théâtre du Soleil à Kyiv», un documentaire désormais accessible en replay sur France.tv. Nous avons également produit pour ARTE «Daniil Trifonov, grâce à la musique», un programme hybride entre le documentaire et la captation, qui offre un regard intime sur Daniil Trifonov, un jeune pianiste de renommée mondiale. Depuis 2017, nous avons élargi notre champ d’activité pour couvrir une plus grande variété de sujets culturels, allant des beaux-arts au cinéma, en passant par l’architecture. Plus récemment, nous avons conclu la vente à ARTE d’un film explorant la naissance de l’Europe culturelle au 19ème  siècle, un projet qui entrelace histoire et arts et qui est basé sur l’œuvre d’un historien anglais.

MEDIA +

Quelle est la vision de BelAir Media pour la prochaine décennie ?

Amaury LAFARGE

Notre cœur de métier demeure la captation. Ces trois dernières années, nous avons porté une attention particulière à la mise en avant de jeunes talents artistiques. En 2023, en co-production avec la ZDF et ARTE, BelAir Media a produit «Jakub Józef Orliński, Music for a while», un film sur le jeune contreténor polonais. Le film a atteint le plus grand nombre de téléspectateurs sur la plateforme de streaming d’ARTE dans la catégorie des films musicaux. Nous sommes convaincus de l’importance d’explorer de nouvelles façons de raconter la musique classique, en mettant l’accent sur les personnes qui la créent et la vivent. Cette démarche nécessite une vision créative, des intentions de réalisation précises, ainsi qu’une relation de confiance avec les artistes. Parallèlement, nous ambitionnons de renforcer notre présence dans le domaine du documentaire et nous envisageons de nous développer dans le numérique, avec des programmes spécifiques, plus courts, en particulier autour de la danse.

MEDIA +

Comment choisissez-vous vos projets et captations ?

Amaury LAFARGE

Nous avons établi des partenariats avec des maisons d’opéra et de ballet dont les spectacles nous captivent. Notre capacité à anticiper l’intérêt du public et des diffuseurs pour certaines productions est cruciale. On choisit souvent les projets en fonction du metteur en scène, du cast et du chef d’orchestre. Pour réunir toutes ces conditions, nous privilégions généralement les collaborations avec des institutions de renom. Les relations avec de nouveaux talents sont également au cœur de notre stratégie.

MEDIA +

Comment améliorer la captation et l’expérience téléspectateur avec l’utilisation des nouvelles technologies ?

Amaury LAFARGE

Chez BelAir Media, nous expérimentons constamment avec de nouveaux agencements de caméras. Grâce aux avancées technologiques, nous adoptons des équipements de plus en plus légers, ce qui nous permet de filmer la musique de très près, y compris dans des espaces restreints. L’utilisation de caméras commandées à distance représente une avancée significative, offrant une grande flexibilité et permettant de capturer des angles uniques. Cependant, cette technologie présente aussi des limites. L’interaction entre cadreurs et réalisateurs reste cruciale pour nous car elle enrichit le processus créatif et améliore la qualité de la captation. Conscients que l’automatisation peut réduire certaines possibilités créatives, nous sommes prudents quant à son utilisation excessive. Notre objectif est de préserver l’essence même de chaque spectacle, en capturant les moments les plus authentiques et les émotions véhiculées.

MEDIA +

Vous touchez un public mondial. Quelle est votre logique de distribution ?

Amaury LAFARGE

Nous travaillons en étroite collaboration avec deux distributeurs majeurs dans le domaine des programmes musicaux : Naxos et Unitel. En parallèle, nous prenons en charge la distribution d’une partie de notre catalogue.

LES DIRIGEANTS

Amaury LAFARGE

Directeur & producteur

COORDONNEES

5 Rue Geoffroy-Marie 75009 Paris

DATE DE CREATION

1994

PRODUCTIONS

«Les Frères Morozov», «Jakub Józef Orliński, Music for a while»…