L’Agence France-Presse lance son podcast documentaire «Le poison de Poutine»

24

Que sait-on de l’opposition en Russie et de l’empoisonnement d’Alexeï Navalny? Qui est ce farouche opposant au président Vladimir Poutine? «Le poison de Poutine», podcast documentaire lancé jeudi par l’Agence France-Presse (AFP), relate la saga autour de cette figure de l’opposition russe. Entre témoignages, reportages et archives sonores issues de la production vidéo de l’AFPTV, ce podcast en cinq épisodes «fait revivre les rebondissements dignes d’un roman d’espionnage qui se succèdent depuis plus d’un an autour d’Alexeï Navalny», indique l’agence de presse dans un communiqué. A l’origine de cette série produite en anglais et français, quatre journalistes de l’AFP basés à Moscou et Paris – Antoine Boyer, Sarah-Lou Lepers, Jonathan Brown, Andrea Palasciano – ont exploré cette page de l’histoire russe et recueilli des témoignages exclusifs de premier plan. Parmi ceux-ci, on retrouve celui de l’ancienne rapporteure de l’ONU sur l’empoisonnement Agnès Callamard, du vice-président de la Douma (chambre basse du Parlement russe) Piotr Tolstoï, de l’opposant empoisonné Vladimir Kara-Murza ou encore ceux de militants et universitaires. Le premier épisode en anglais est diffusé dès jeudi puis suivront chaque jour jusqu’à dimanche les trois épisodes suivants. Ils seront notamment disponibles en hors série sur le flux de podcasts  «Sur le Fil» de l’AFP.  La version française du podcast sera diffusée les 18 et 19 septembre, au rythme de deux épisodes par jour, à l’occasion des élections parlementaires en Russie. Un cinquième volet, tourné vers l’avenir, sera diffusé en octobre. «Le Poison de Poutine» sera également disponible sur le site de l’European Data News Hub (www.ednh.news), consortium de médias européens consacré aux grands sujets faisant débat dans l’UE.