Lancement de Nesma TV, chaîne tunisienne de divertissement pour le Maghreb

    204

    Une chaîne de télévision privée de divertissement a démarré ses programmes en Tunisie avec en émission phare, une «Star Academy Maghreb», visant un public de cent millions de téléspectateurs en Afrique du Nord et en France. Lancée le 15 mars par le Groupe tunisien Karoui & Karoui avec un budget de 30 millions de dollars, Nesma TV (air frais en arabe) diffuse depuis Paris sur les satellites Arabsat et NileSat. «Nesma TV représentera tout ce que nous voulons et tout ce que nous sommes au Maghreb», a expliqué l’un de ses créateurs, Nabil Karoui, pariant sur «la promotion d’une culture maghrébine authentique» partagée par les populations de la région et les émigrés en Europe. Le groupe au label de couleur pourpre, qui est actif depuis plusieurs années dans la communication au Maghreb, a acheté le concept de la «Star Academy» au producteur néerlandais Endemol, pour une version similaire à celle de TF1 (France) et LBC (Liban). Quatorze filles et garçons, originaires de Tunisie, d’Algérie, du Maroc, de Libye mais aussi des Maghrébins vivant en Europe vivront ensemble pendant quatorze semaines pour apprendre à chanter, danser et jouer sur scène. Chaque vendredi, les étudiants présenteront un show de deux heures retransmis en direct et une émission de 52 minutes reprendra en différé les moments forts de la journée. Les téléspectateurs choisiront leurs candidats préférés en votant par SMS. Les professeurs, paroliers et compositeurs maghrébins doivent puiser dans le répertoire local pour entraîner des stars en herbe, avec l’appui et la visite de vrais vedettes maghrébines et internationales sur le plateau. La «Star Academy Maghreb» a élu domicile dans une «Dar» (maison avec patio) plantée sur trois hectares à Rades, au sud de Tunis et équipée de caméras opérationnelles en permanence. Les participants s’y réunissent durant la journée seulement, les filles passant la nuit dans la maison, sans les garçons. «Il n’y a pas de caméra dans les salles de bain et les chambres pour préserver l’intimité des filles et respecter nos traditions», a souligné Mariam Bazzazzi, porte-parole de la chaîne. Plus de 16 500 jeunes se sont présentés au casting, bon présage pour les promoteurs de Nesma TV, dont le lancement était initialement prévu en février. Variétés, feuilletons et jeux, Nesma TV va surfer sur la vague à succès prouvée des chaînes arabes et libanaises similaires, mais elle se veut être en plus «un trait d’union» entre les peuples du Maghreb. La présentatrice vedette marocaine, Nabila Kilani, s’exprime dans un dialecte arabe ponctué de mots français, à l’instar de tous les Maghrébins bilingues, exception faite des Libyens. Nesma TV est la deuxième chaîne privée en Tunisie, après Hannibal TV, une station semi généraliste lancée en 2005 aux côté de la nationale TV-7.