L’animation française sur les plateformes SVOD dans le monde

37

La France est le 4ème pays de production d’œuvres d’animation disponibles en vidéo à la demande par abonnement dans le monde. À l’occasion du Festival international du film d’animation d’Annecy 2022, Unifrance dresse un état des lieux de la présence des œuvres d’animation françaises sur les plateformes de vidéo à la demande par abonnement (SVOD). Réalisé à partir des données d’Ampere Analysis, ce focus étudie le catalogue de 102 plateformes SVOD dans 52 territoires différents. Les productions françaises représentent 3,8% de l’offre globale d’œuvres d’animation sur les plateformes SVOD (hors France). La France se place ainsi comme le 4ème plus important pays de production d’œuvres d’animation disponibles sur les plateformes de VOD par abonnement: seuls les États-Unis (39,8% de l’offre), le Japon (30,7% de l’offre) et le RU (4,3%) sont mieux représentés. Une majeure partie des productions d’animation françaises disponibles en ligne sont des séries (69% de l’offre). Les films et unitaires représentent 32% de l’offre d’animation française, parmi lesquels 83% sont des longs-métrages sortis en salle. Les films d’animation français présents sur le plus grand nombre de plateformes sont principalement des films récents : «Playmobil, le film» (16 plateformes), «Astérix – Le Secret de la potion magique» (14), «SamSam» (14), «Terra Willy» (14). Cependant, le film français le plus présent sur les plateformes SVOD fait exception puisqu’il date de 2013 : «Minuscule – La Vallée des fourmis perdues» (18). Les séries françaises présentes sur le plus grand nombre de plateformes correspondent aux titres phares du secteur ces dernières années. «Les Aventures de Paddington» est ainsi disponible sur 13 plateformes, «Oggy et les cafards» et «Paf, le chien» sur 12 plateformes.