L’armée veut déprogrammer un téléfilm sur le prince Harry en Afghanistan

    112

    Le chef des forces armées britanniques a demandé dans un courrier à la chaîne privée Channel 4 de déprogrammer un docu-fiction dans lequel le prince Harry est enlevé lors d’une mission en Afghanistan. Harry, deuxième fils du prince Charles et de la princesse Diana, a passé dix semaines en Afghanistan avec les forces britanniques, avant que sa présence soit éventée. Le risque qu’il constitue une cible privilégiée pour les talibans ou qu’il soit enlevé a justifié son rapatriement en janvier 2008. Le téléfilm de 90′ programmé jeudi soir relate l’enlèvement fictif du prince par les talibans et les négociations pour le faire libérer. Une scène montre un pistolet braqué sur la tempe de l’acteur qui joue le prince. Le général Jock Stirrup a écrit au président de la chaine privée, Lord Terry Burns, pour demander le retrait du film qui porterait atteinte, selon lui, à la sécurité et au moral des troupes britanniques en Afghanistan. Quelque 10.000 soldats britanniques participent à la coalition internationale en Afghanistan. Les autorités militaires sont «très en colère», a indiqué une source de défense. «Si Channel 4 persiste (dans la diffusion), comme c’est probable, ils failliraient dans leur devoir de respecter les sacrifices de nos soldats et de leurs familles pour le bien de tout le pays». Harry, 26 ans, connu comme le «Lieutenant Wales» dans l’armée, a terminé sa formation de pilote d’hélicoptère au printemps dernier.