Le chiffre d’affaires des sites éditoriaux atteindra 420 millions d’euros en 2007

    135

    Le chiffre d’affaires des sites de médias sur Internet en France atteindra 420 millions d’euros à la fin 2007 et devrait doubler à l’horizon 2010, selon une étude du cabinet Precepta (groupe Xerfi) publiée mercredi. En 2007, «le chiffre d’affaires des sites éditoriaux culminera à 420 M EUR», indique l’étude, qui rappelle que le chiffre d’affaires annuel des médias traditionnels (presse, radio et TV) totalise 19 milliards d’euros. Ce chiffre, équivalent actuellement à «un gros segment de presse magazine comme celui de la presse TV», devrait «doubler à l’horizon 2010», prévoit l’étude. Precepta se fonde sur l’hypothèse que la part de marché de ces sites passera de 22 à 27% sur la publicité en ligne, en raison d’un «effet d’offre», dû au fait que de plus en plus de groupes de médias développent des sites «dignes d’intérêt pour les annonceurs», et d’un «effet de demande», avec le développement de campagnes de publicité «segmentantes» sur Internet. Pour le moment, le «débouché Internet» n’est donc «pas en mesure d’apporter un écot significatif à la croissance des médias traditionnels», estime l’étude. Mais les activités web «peuvent s’avérer extrêmement rentables, à condition que les coûts soient maîtrisés et qu’une taille critique d’audience soit franchie», juge-t-elle.