Le CNES choisit Orange Business Services pour accompagner sa nouvelle stratégie autour de la valorisation de la donnée spatiale

31

Orange Business Services, à la tête d’un consortium industriel regroupant HPE, Scality et Tealenium, apportera son expertise cloud et data pour accompagner le CNES dans le stockage et la sécurisation de ses données spatiales. Un «data lake» sera construit afin d’optimiser la gestion des données du CNES et d’en maximiser l’exploitation. Cette nouvelle solution cloud-native sera capable de gérer jusqu’à 100 pétaoctets de données. Orange Business Services, entreprise mondiale de services numériques née du réseau, a en effet été choisie par le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) pour la conception, l’installation et le maintien en condition opérationnelle d’une nouvelle solution de stockage de données spatiales et scientifiques. Orange Business Services dirigera un consortium industriel composé de HPE, Scality et Tealenium regroupant ainsi toutes les expertises nécessaires à la réalisation de ce projet d’envergure. Le CNES collecte d’importants volumes de données spatiales issues de ses différents programmes. Motivé par la volonté d’accélérer la valorisation de ses données, l’établissement a fait appel à Orange Business Services et ses partenaires pour en assurer une meilleure diffusion et exploitation en modernisant ses infrastructures de stockage. Ce nouveau «data lake» ou «lac de données» garantit aux utilisateurs du CNES un accès simple, rapide et sécurisé à plus de 100 pétaoctets de données. Le CNES souhaite également capitaliser sur cette plateforme pour développer de nouveaux services tels que la visualisation, le partage, le croisement et le traitement des données et outils de métrologie, précise le Groupe Orange dans un communiqué. Interlocuteur unique du CNES, Orange Business Services prend en charge la gouvernance globale du projet. 

«Les données spatiales sont historiquement un enjeu pour la recherche scientifique. Elles deviennent un enjeu stratégique dans la «nouvelle» économie de la donnée : les satellites contribuent à tous les niveaux à la création de valeur, de manière assez évidente dans la géolocalisation ou dans l’imagerie, mais maintenant aussi pour suivre le changement climatique : hauteur des mers, couche d’ozone, CO2,… Ces données sont de plus en plus volumineuses, spécifiques, complexes; on parle d’un déluge qu’il faut savoir capter, stocker, manipuler, traiter. Dans le cadre de notre politique de la donnée et avec l’accompagnement des équipes d’Orange Business Services, nous développons les moyens d’infrastructure de demain favorisant l’accès à ces données, pour faciliter la science et aussi l’émergence de nouveaux services, de nouveaux produits, de nouveaux acteurs, une nouvelle industrie», déclare Thierry Levoir, Directeur de la Direction du Numérique, de l’exploitation et des Opérations, Centre National d’Etudes Spatiales. 

«Nous sommes ravis d’accompagner le CNES dans ce projet structurant de refonte de ses infrastructures de stockage. Nous combinons notre savoir-faire en matière d’intégration de solutions complexes aux expertises complémentaires de nos partenaires afin de contribuer à la transformation digitale du CNES. Nous participons ainsi à la stratégie de valorisation de la donnée spatiale et favorisons le rayonnement de la politique spatiale française», affirme Etienne Bonhomme, Directeur France des activités Cloud d’Orange Business Services.