Le festival Fipadoc reporté mais maintenu dans un format virtuel

26

L’édition 2021 du Fipadoc, festival international du documentaire, qui devait avoir lieu du 18 au 24 janvier à Biarritz, est reportée en raison de la crise sanitaire, ont annoncé vendredi les organisateurs, précisant que seules les «journées professionnelles» se tiendraient comme prévu, mais dans un format virtuel. «Le festival ne pourra pas avoir lieu aux dates prévues, mais ce n’est pas une annulation, juste un report», a annoncé Christine Camdessus, déléguée générale du festival, lors de la conférence de presse de présentation qui se tenait dans un cinéma de la cité balnéaire. L’équipe organisatrice envisage un report du 10 au 14 mars prochain. Les «journées professionnelles», à destination des professionnels de la production audiovisuelle, auront en revanche bien lieu, mais de façon virtuelle, à partir du 18 janvier. Suite au nouveau report de la date de réouverture des salles de cinéma, annoncé jeudi par le Premier ministre Jean Castex, le festival biarrot, qui avait changé de format en 2018 pour se consacrer au documentaire, doit s’adapter. Le palmarès, qui sera déterminé à l’issue des journées professionnelles, «restera secret et ne sera dévoilé qu’à la fin de la semaine des projections au grand public», en mars, assure la déléguée générale. «Pour nous, un festival doit avoir lieu en salle, un festival en ligne c’est un oxymore», avance Anne Georget, présidente du Fipadoc. Le public pourra découvrir, comme lors des précédentes éditions, des documentaires du monde entier qui concourent pour des grands prix, décernés par des professionnels, dans quatre grandes catégories: compétition internationale, compétition nationale, documentaire musical et «impact». La sélection n’évoquera quasiment pas la pandémie de Covid-19. «On avait envie d’emmener le public le plus loin possible que ce que l’on a tous vécu cette année», souligne Christine Camdessus. Autre changement en 2021: il n’y aura pas d’hommage à un réalisateur ou une réalisatrice, «car on ne sait pas s’ils pourront se déplacer».