Le forum sur l’information et la démocratie réclame un «New Deal pour le journalisme»

27

Le Forum sur l’information et la démocratie a réclamé mercredi un «New Deal pour le journalisme», invitant notamment les pays démocratiques à consacrer 0,1% de leur PIB (produit intérieur brut) par an à ce secteur fragilisé par les mutations numériques et la pandémie de Covid-19. 

Créé en 2019 par 11 organisations de la société civile, ce forum découle du Partenariat sur l’information et la démocratie, initié par l’ONG Reporters sans Frontières (RSF) et auquel une quarantaine d’Etats ont adhéré, pour promouvoir une information fiable dans l’espace numérique. 

Dans un rapport publié mercredi, son groupe de travail sur la soutenabilité du journalisme, lancé en novembre 2020, formule une série de recommandations pour favoriser la liberté et l’indépendance des médias, un environnement économique favorable et un accompagnement vers un modèle numérique durable. 

Au total, les Etats devraient consacrer 0,1% de leur PIB – «la moitié de ce que certains font déjà, via des aides directes ou indirectes» – au journalisme, chaque année pendant dix ans, à l’échelle nationale et internationale, estiment les auteurs du rapport. 

Cet effort, évalué à «plusieurs dizaines de milliards de dollars annuels», ne représente que 20% des subventions dépensées chaque année par les gouvernements dans le monde pour les énergies fossiles, font-ils valoir, comparant l’urgence de la crise rencontrée par le journalisme (chute des revenus publicitaires, désinformation en ligne, défiance des citoyens…), à celle du changement climatique. 

Pour «rompre avec des années d’inaction», le rapport propose notamment d’adopter des «mesures internationales en matière de fiscalité des plateformes numériques, tel que le taux minimum mondial d’imposition des sociétés» proposé par l’OCDE, ou encore d’instaurer des mécanismes permettant «aux citoyens de soutenir les médias indépendants de leur choix» (chèques médias, allégements fiscaux…). 

Le Forum appelle aussi à assurer «la transparence totale de la propriété des médias» et à mettre en oeuvre des initiatives distinguant le journalisme de qualité, à l’instar de la Journalism Trust Initiative (JTI), la plateforme lancée le mois dernier par RSF pour labelliser les médias fiables.

Le premier Sommet de l’initiative sur l’information et la démocratie sera organisé en septembre, en marge de l’Assemblée générale des Nations unies. En novembre, le forum avait présenté plus de 250 propositions visant à lutter contre la désinformation et le «chaos informationnel» en ligne, à travers une régulation effective des plateformes numériques et des réseaux sociaux.