T. BOUDARD (Sportall) : «Tout comme les séries, le sport va quitter les chaînes de télévision»

80

Nouvelle venue dans le paysage audiovisuel français, la plateforme ATHLÉ TV a été lancée par la Fédération Française d’Athlétisme et Sportall. L’occasion pour média+ d’évoquer ce lancement et de faire un point sur le marché avec Thierry BOUDARD, Président Directeur Général de Sportall.

media+

La Fédération Française d’Athlétisme et Sportall lancent ATHLÉ TV. Que représente cette offre ?

Thierry BOUDARD

Accompagnée par Sportall, la Fédération Française d’Athlétisme (FFA) connaît une période historique en lançant sa plateforme de diffusion ATHLÉ TV. En effet, la FFA est devenue la première fédération sportive française à se doter d’un portail de diffusion des plus grands rendez-vous de sa discipline, non seulement à l’échelle nationale, mais également internationale. Les compétitions organisées par la Fédération ont ainsi toute leur place sur la plateforme, mais elles ne sont pas les seules. ATHLÉ TV propose en effet une offre de contenus plus large que les événements-patrimoines de la FFA, et donne également accès à ses abonnés au plus prestigieux circuit de meetings de la planète : la Wanda Diamond League.

media+

Quels sont les termes de votre partenariat ?

Thierry BOUDARD

Associées au quotidien dans la gestion et la production des programmes de la chaîne, la FFA et Sportall assureront le management éditorial et technique de la plateforme. Sportall, nouvel acteur digital du sport français, met à disposition de la FFA toutes ses solutions de production, promotion et diffusion digitale dans le déploiement de la plateforme. Pour info, ATHLÉ TV est disponible sur le web et sur l’application Sportall Multisport qui propose une mise en avant permanente de l’athlétisme français et international. Enfin, ATHLÉ TV sera également distribuée par L’Équipe au sein de son offre digitale, avec un tarif préférentiel pour ses abonnés numériques.

media+

Quel est le modèle économique d’ATHLÉ TV ?

Thierry BOUDARD

4,99 euros par mois et sans engagement, tel est le tarif attractif d’ATHLÉ TV, qui fait ainsi le choix de proposer un modèle payant, autrement dit de mettre sur pied un véritable modèle économique au bénéfice de l’athlétisme français et de ses pratiquants. A noter que les plus fidèles peuvent d’ores et déjà s’abonner à l’année, au tarif de 49,99 euros. Enfin, les licenciés FFA 2020-2021 bénéficient, eux, d’un accès gratuit tout au long de cette année de lancement. Il est important de rappeler que nous proposons aussi du contenu gratuit sur cette plateforme. Enfin, nous accueillerons des sponsors. Nous projetons notre business plan à 2024. L’objectif est de donner de la visibilité à cette discipline et d’acquérir de nouveaux licenciés et de nouveaux téléspectateurs.

media+

Le marché des ayants droit est-il en pleine évolution ?

Thierry BOUDARD

Le marché des ayants droit est en effet en pleine évolution, en pleine transformation numérique. Les médias traditionnels ont délaissé certaines disciplines. Pour rappel, les séries ont quitté les chaînes de télévision, et Netflix est le grand gagnant. Tout comme les séries, le sport va quitter les chaînes de télévision, et les plateformes OTT vont connaître un grand succès.

media+

Quel est le développement de Sportall ?

Thierry BOUDARD

Avec ATHLÉ TV, Sportall propose une seconde offre payante. La première étant Fight Nation, notre offre dédiée aux sports de combat lancée en début d’année 2021. Nous sommes en discussion avec plusieurs ayants droit pour imaginer de nouvelles plateformes OTT.