Le géant chinois des télécoms Huawei boudé par les banques occidentales

98

Le géant chinois des télécoms Huawei, mis au ban par Washington sur fond de soupçons d’espionnage au profit de la Chine, a rencontré des problèmes de financement auprès des banques occidentales, a indiqué jeudi son fondateur. Huawei, numéro deux mondial des smartphones, a été inscrit en mai sur liste noire par l’administration Trump dans un contexte de guerre commerciale et de rivalité technologique avec Pékin. Le groupe est menacé de perdre son accès à Android, le système d’exploitation américain qui équipe l’immense majorité des smartphones dans le monde. S’exprimant lors d’une table ronde organisée au siège de Huawei à Shenzhen, dans le sud de la Chine, le PDG et fondateur Ren Zhengfei a admis que les sanctions américaines avaient également eu un impact sur le financement de l’entreprise. «Dans le passé, on avait l’habitude de recevoir des financements des banques occidentales, maintenant ce canal de financement a tendance à se tarir», a déploré M. Ren. «Nous avons donc décidé d’essayer les banques chinoises», a-t-il expliqué. Interrogé sur le manque à gagner lié aux sanctions, M. Ren l’a estimé à environ 10 milliards de dollars cette année. Selon une information publiée au début du mois par le groupe d’information économique chinois Caixin, Huawei prévoit de lever jusqu’à 30 milliards de yuans (3,8 milliards d’euros) lors de sa première émission d’obligations en Chine. Ce chiffre n’a toutefois pas été confirmé jeudi par le fondateur de Huawei. Le groupe est par ailleurs considéré comme le leader mondial de la technologie 5G, la future génération ultrarapide de l’internet mobile. Huawei est en train d’augmenter la production d’antennes-relais 5G, a assuré Ren Zhengfei. «Un grand nombre d’entreprises occidentales ont déjà reçu nos produits qui ne sont pas dotés de composants américains», a-t-il affirmé lors d’une discussion retransmise sur internet. Il a également indiqué que le groupe ne retrouverait pas le chemin de la croissance avant 2022. L’an dernier, Huawei a franchi pour la 1ère fois la barre des 100 milliards de dollars de c.a. annuel.