Le Grand prix des Assises du journalisme rebaptisé en mémoire de Michèle Léridon

20

Le Grand Prix décerné chaque année par les Assises du journalisme a été rebaptisé «Grand Prix du journalisme Michèle Léridon», en mémoire de l’ancienne directrice de l’information de l’Agence France-Presse et membre du CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel), disparue brutalement en mai, selon un communiqué publié jeudi dernier. 

La nouvelle appellation de ce prix annuel a été décidée à l’initiative de la direction des Assises du journalisme, précisent le Conseil supérieur de l’audiovisuel et l’Agence France-Presse (AFP). La direction des Assises du journalisme a estimé que «pendant ses 37 ans de carrière à l’Agence France-Presse, comme au CSA», Michèle Léridon «a mené avec exigence et bienveillance tous les combats qui sont chers aux Assises: qualité et indépendance de l’information, la diversité et la parité dans les rédactions et le traitement de l’information, l’éducation aux médias et à l’information», rapportent les deux entités. 

Ce Grand Prix distingue «la ou le journaliste, le média, le collectif ou l’action éditoriale qui a le mieux honoré les valeurs du journalisme lors de l’année écoulée» en France. Il est décerné à l’occasion des trois jours de débats des Assises du journalisme à Tours (Indre-et-Loire). «Ces valeurs étaient portées haut par Michèle, elles sont défendues au quotidien par tout le personnel de l’Agence, et il est plus important que jamais de les promouvoir aujourd’hui, notamment face à la montée de la désinformation et aux entraves croissantes au métier de journaliste», a déclaré Fabrice Fries, Président Directeur Général de l’Agence France-Presse, cité dans le communiqué. 

Cette initiative «traduit l’estime et le respect que la profession portait à Michèle Léridon qui s’est engagée, tout au long de sa carrière de journaliste puis en tant que membre du CSA, en faveur de la liberté d’expression et de la liberté d’informer», a affirmé pour sa part Roch-Olivier Maistre, président du Conseil supérieur de l’audiovisuel. 

Le premier «Grand Prix du journalisme Michèle Léridon» sera remis le 30 septembre à Tours. Son lauréat sera choisi parmi cinq nommés: le magazine scientifique Epsiloon; Morgan Large, journaliste de la radio locale «Kreizh Breizh»; le groupe So Press et son fondateur Franck Annese; le «Journalism Trust Initiative» lancé par Reporters sans frontières et le photojournaliste de l’Union Christian Lantenois, violemment agressé à Reims fin février. L’Agence France-Presse participera aux délibérations du jury, présidé cette année par le journaliste Patrick Cohen.