Le groupe de télévision M6 veut adapter ses statuts pour permettre à Nicolas de Tavernost, le patron de M6, de rester en poste jusqu’en 2022 au lieu de 2020

423

Le groupe de télévision M6 veut adapter ses statuts pour permettre à Nicolas de Tavernost, le patron de M6, de rester en poste jusqu’en 2022 au lieu de 2020, a indiqué le groupe de télévision à l’occasion de ses résultats annuels. «Dans le cadre des travaux du conseil de surveillance relatifs à la succession du directoire, dont le mandat actuel court jusqu’au 20 février 2020, il sera proposé à la prochaine assemblée générale de porter l’âge limite à 72 ans afin de donner au groupe la plus grande souplesse dans la mise en oeuvre des différents scénarios envisagés pour l’évolution du collège du directoire et de sa présidence», indique le communiqué de presse publié ce mardi 19 février au soir. Le mandat du président du directoire Nicolas de Tavernost, qui exerce ses fonctions depuis mai 2000, avait déjà été renouvelé pour trois ans en février 2017, alors qu’il devait terminer le 25 mars 2018. Le patron français, né en 1950, a commencé sa carrière dans le secteur en tant que directeur adjoint de Métropole Télévision M6 en 1987, après avoir piloté le projet de création de la chaîne en tant que directeur des activités audiovisuelles de la Lyonnaise des Eaux l’année précédente. Le groupe de télévision M6 a enregistré en 2018 un chiffre d’affaires en hausse de 7,3% à 1,421 milliard d’euros et son meilleur résultat opérationnel courant (Ebita), en progression de près de 5% à 266 millions d’euros.La chaîne a bénéficié du recentrage stratégique entrepris avec la vente du club de foot des Girondins de Bordeaux et veut poursuivre sur cette voie en rachetant les chaînes de Lagardère cette année.