Le journal «20 Minutes» de nouveau en grève mardi

161

Une partie de la rédaction du journal «20 Minutes» était de nouveau en grève mardi pour demander une revalorisation des salaires et protester contre le «manque d’effectifs», ont indiqué des membres de la rédaction soutenus par les syndicats SNJ-CGT et CFDT. «Après la grève du 23 mai, les réponses apportées par la direction sur les 3 revendications (salaires, effectifs et vision éditoriale) ont été jugées insatisfaisantes par une très large majorité de la rédaction», affirment des représentants de la rédaction. «La direction avait proposé de réévaluer la grille de classification, qui n’a pas été revue depuis 2014, et d’étudier avec des représentants des salariés les besoins en effectifs», a précisé le SNJ-CGT dans un communiqué. «Mais ce projet ne permettait qu’à un tiers des journalistes de bénéficier de réelles augmentations, alors que la rentabilité de 20 Minutes a été de 8% en 2018». Les journalistes demandent «un effort supplémentaire à la direction» et l’ouverture «rapide» de nouvelles négociations, a ajouté ce syndicat. La direction de «20 Minutes» n’a pas souhaité s’exprimer mardi. Le journal «20 Minutes», détenu à parts égales par le groupe SIPA-Ouest-France et par le groupe belge Rossel, édite un site d’information et un journal gratuit, avec une rédaction comme des lecteurs plutôt jeunes.