Le patron de Google en campagne pour rassurer les Allemands

    113

    Le patron du groupe Internet Google Eric Schmidt donne deux longs entretiens dans la presse allemande de jeudi pour tenter de rassurer une population très critique face au lancement du logiciel de cartographie Google Street View. «Je peux très bien comprendre les peurs», a dit M. Schmidt au quotidien «Bild». «Je sais ce que beaucoup de citoyens allemands ont dû subir et j’ai le plus grand respect pour l’importance particulière qu’ils accordent à la protection de leur sphère privée, en raison de ces expériences historiques», a-t-il ajouté. «Nous ne faisons rien d’illégal, nous respectons les lois», a-t-il martelé. Dans un entretien au quotidien «Frankfurter Allgemeine Zeitung», il explique: «Nous voulons que les consommateurs apprécient nos produits et n’aient pas peur qu’ils soient utilisés à des fins malveillantes».En Allemagne, Google a fait l’objet de vives critiques après l’annonce du lancement de son service Street View. Le logiciel de cartographie, lancé en 2007 et déjà disponible dans une vingtaine de pays, fournit des vues panoramiques en 3D de rues, permettant aux usagers de s’y déplacer virtuellement. Dans un pays très sensible au respect de la sphère privée, ce programme est jugé par certains trop intrusif.