Le patron de Meta Mark Zuckerberg en Corée du Sud pour parler de coopérations dans l’IA et des moyens de lutter contre la désinformation

226

Le patron de Meta Mark Zuckerberg a rencontré jeudi le président sud-coréen à Séoul pour discuter de coopérations dans l’intelligence artificielle (IA) et des moyens de lutter contre la désinformation à l’approche d’échéances électorales importantes, a indiqué la présidence. Après le Japon, Mark Zuckerberg continue ainsi sa mini-tournée d’Asie avec des rencontres prévues avec les patrons des géants de l’électronique Samsung et LG. Il se rendra ensuite en Inde jeudi. Mark Zuckerberg et le président sud-coréen Yoon Suk Yeol «ont discuté de coopération commerciale entre les entreprises coréennes et Meta ainsi que de la vision de la création d’un écosystème numérique dédié à l’IA», a déclaré aux journalistes Sung Tae-yoon, chef de cabinet de M. Yoon pour les questions politiques. «M. Yoon a souligné la place primordiale des entreprises sud-coréennes sur le marché de la mémoire pour les systèmes d’IA et a demandé à M. Zuckerberg de forger avec elles une coopération étroite», a déclaré le responsable. La Corée du Sud «avec son portefeuille diversifié d’électronique intelligente, de technologies portables et de voitures intelligentes, peut devenir une plateforme exceptionnelle» pour l’intelligence artificielle de Meta, société mère de Facebook, a noté M. Sung. Face à des élections majeures cette année, notamment des législatives en avril en Corée du Sud et l’élection présidentielle américaine en novembre, le président a demandé au patron de Meta de «prêter une attention particulière» à la surveillance et à la prévention des fausses informations sur sa plateforme. Mercredi, Mark Zuckerberg a rencontré le Président Directeur Général du géant des technologies grand public LG Electronics pour discuter de projets de réalité étendue (XR), a rapporté l’agence de presse sud-coréenne Yonhap. Meta collabore avec LG pour développer un casque haut de gamme qui concurrencera le Vision Pro d’Apple, a rapporté le Korea Economic Daily.

Le patron de Meta a également rencontré Lee Jae-yong, directeur exécutif de Samsung Electronics, l’un des plus grands producteurs mondiaux de smartphones et de puces informatiques, pour parler de potentielles collaborations dans les puces de mémoire IA et XR, selon Yonhap. Samsung fait partie des rares entreprises au monde à fabriquer des puces mémoire à large bande passante (HBM) haut de gamme, adaptées à l’IA. Le développement accéléré de l’IA est potentiellement révolutionnaire dans des nombreux domaines, des jeux vidéo à la politique – mais présente des risques. Meta est au nombre des 20 grandes entreprises technologiques, dont OpenAI, a avoir signé en février un engagement à lutter contre les contenus à base d’IA destinés à tromper les électeurs.