Le prix Albert Londres: plus haute distinction de la presse francophone

210

Le Prix Albert Londres, décerné samedi à Emmanuel Duparcq, journaliste au bureau d’Islamabad de l’Agence France-Presse, et au réalisateur David André, récompense depuis 1933 les meilleurs journalistes de la presse francophone. Il a été créé en 1933 par Florise Martinet-Londres à la mémoire de son père, Albert Londres, journaliste et écrivain disparu le 16 mai 1932 dans un naufrage en mer Rouge. Né en 1884 à Vichy, Albert Londres avait commencé sa carrière en 1914 comme journaliste parlementaire. Après le déclenchement de la Grande Guerre, il travaille comme correspondant militaire, puis comme reporter dans les Balkans, en Grèce et en Turquie. Les étapes suivantes seront l’Union soviétique, l’Asie, les bagnes en Guyane et en Afrique, la Palestine et à nouveau les Balkans. Albert Londres meurt dans l’incendie du paquebot «Georges Philippar» au retour d’un voyage en Chine. Le navire devait couler quelques jours plus tard au large du Cap Gardafui dans le Golfe d’Aden.