«Le renouveau de France Musique est une urgence», selon son directeur

    131

    Le nouveau directeur de France Musique, Marc-Olivier Dupin, a estimé vendredi que «le renouveau» de cette chaîne était «une urgence», lors de la présentation à la presse des grandes lignes de la grille de rentrée de la radio musicale publique. «On a réellement la perception que l’image de la chaîne se dégrade auprès du public parce qu’elle souffre d’une grille pas tout à fait lisible, d’un ton jugé très lointain et d’une image un peu conservatrice», a déclaré M. Dupin, arrivé en mars à la tête de France Musique. Le directeur a évoqué une «transformation assez grande» de la grille, avec le départ d’«une dizaine» des 57 producteurs (présentateurs des émissions) de la chaîne. «Sept ou huit» producteurs devraient faire leur arrivée, a précisé Marc Voinchet, directeur-adjoint chargé des programmes et de l’antenne. Parmi les partants figureront notamment des producteurs «ayant atteint l’âge de 65 ans», a reconnu M. Dupin, qui n’a pas souhaité donner de noms avant la présentation officielle de la grille le 25 août. Le directeur espère favoriser «une plus grande proximité entre la musique et l’auditeur» avec notamment «des formats d’émissions plus clairs». M. Dupin voudrait aussi avoir sur sa chaîne «les Jean-Pierre Vernant et Fernand Braudel (historiens, ndlr) de la musique, c’est à dire des gens qui puissent expliquer avec des mots simples des choses très compliquées». Le directeur, qui est aussi compositeur, a annoncé que la présence à l’antenne de la musique contemporaine serait plus importante qu’aujourd’hui, de même que celle des «musiques non classiques», avec de nouvelles émissions sur les musiques du monde, le rock ou la comédie musicale. M. Dupin souhaite en outre ramener le nombre de captations de concerts, opéras et récitals effectué chaque année de 700 à environ 450. Un choix, selon lui, d’abord guidé par «l’exigence musicale» et non par des critères financiers.