Les gendarmes débarquent sur TikTok

111

La gendarmerie nationale, très présente sur les réseaux sociaux depuis 2010, débarquait jeudi à la mi-journée sur TikTok, le réseau préféré des jeunes de 16 à 24 ans. «Notre arrivée sur TikTok répond à notre logique de proximité, d’aller vers nos concitoyens. Or nous savons que les jeunes de 16 à 24 ans sont moins sur les autres réseaux sociaux», a indiqué le général Jean-Valéry Lettermann, patron du service de presse (Sirpa) de la gendarmerie. Sur TikTok, «nous voulons montrer les coulisses de la gendarmerie, l’arrière de la scène, comme la préparation d’une opération, la gendarmerie vue de l’intérieur», a-t-il ajouté.Comme sur les autres réseaux où la gendarmerie est présente, il y aura des messages de prévention, avec toujours «cette logique de redevabilité», c’est-à-dire «de rendre compte à nos concitoyens», a insisté le général. A la mi-journée, le 1er message était une sorte de «bande annonce montrant un panel des différentes missions» effectuées par les gendarmes. Les vidéos seront diffusées au «rythme de deux par semaine, sachant que sur TikTok les vidéos ont plusieurs vies», selon le patron du Sirpa gendarmerie. La gendarmerie nationale est présente depuis 2010 sur les réseaux sociaux avec Facebook (900.000 abonnés). Sa présence sur Twitter (600.000 abonnés) et Instagram (260.000 abonnés) remonte à 2014. Elle est également active sur Linkedln et YouTube. Au total, selon le général Lettermann, la gendarmerie a «5 millions d’abonnés» sur les réseaux sociaux.