Les syndicats de TV5Monde dénoncent la disparition de beaucoup d’émissions des zones cibles de la chaîne

    215

    Les syndicats de TV5Monde protestent contre la disparition, dans la grille annoncée par la chaîne pour janvier, de «beaucoup de rendez-vous d’information» des zones cibles de la chaîne, y voyant un lien avec le lancement de France 24, dans un communiqué jeudi. Selon ces syndicats (SUD, CGC, SNJ, UNSA, FO, CFDT), la disparition de ces rendez-vous sur l’Afrique, l’Europe et l’Orient coïncide «curieusement» avec le lancement de la chaîne d’information internationale continue France 24, «qui cherche à capter le public francophone». «France 24 et TV5Monde ont toute leur place dans l’audiovisuel extérieur, chacun dans son domaine», estime l’intersyndicale. Le personnel de TV5 Monde «rappelle le travail accompli depuis 20 ans par la chaîne et se battra pour continuer à exister», ajoute-t-elle. Le projet France 24 avait suscité les critiques de TV5Monde, dont son P.-D.G. Jean-Jacques Aillagon, ex-ministre de la Culture, la chaîne se considérant comme mieux placée pour donner «un regard français sur l’actualité internationale». Le gouvernement, partie prenante dans la création de France 24, avait répondu que TV5Monde était une chaîne francophone, alors que France 24 s’exprime en français mais aussi en anglais, et prévoit de la faire en arabe et en espagnol. En outre, contrairement à France 24, TV5Monde est une chaîne généraliste qui ne fait pas que de l’information.