Libération des otages: la bonne nouvelle après des «douches écossaises»

467

Rémy Pflimlin, président de France Télévisions, s’est réjoui mercredi de la libération des deux journalistes de France 3 otages en Afghanistan, soulignant que c’était «un soulagement après tant de mauvaises nouvelles». «C’est la très, très bonne nouvelle, c’est un soulagement, même si on avait des éléments qui nous donnaient à penser que les négociations se déroulaient normalement. On a eu tellement de douches écossaises et tellement de mauvaises nouvelles qu’on avait toujours peur que ça ne débouche pas», a-t-il déclaré. «Les services de l’Etat se sont mobilisés de façon incroyable.
De notre coté, on a toujours eu en permanence des representants de France Télévisions sur place», a-t-il ajouté. Interrogé sur les circonstances de leur libération, le président du groupe public a déclaré: «Je ne pense pas que ce soit une opération commando. Ils ont été emmenés dans une zone où on pouvait les appeler par téléphone, c’est qu’ils ont pu être remis aux Français». Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière, enlevés et détenus depuis 18 mois en Afghanistan, ont été libérés mercredi et devraient regagner la France jeudi matin.