«L’Opinion» «en négociations exclusives» avec Artémis pour racheter L’Agefi

344

Bey Médias, l’éditeur du quotidien «L’Opinion», a confirmé mercredi qu’il était entré «en négociations exclusives» avec Artémis, la holding personnelle de François Pinault, afin de racheter le groupe L’Agefi, poids lourd de l’information financière en France. Ce projet vise à constituer un groupe «de taille significative», avec 25 millions d’euros de chiffre d’affaires, 150 salariés dont près de 90 cartes de presse, «cohérent, composé de médias complémentaires, proposant aux décideurs des contenus éditoriaux et des services à haute valeur ajoutée», précise un communiqué. «Nous sommes très heureux de la perspective de travailler avec les équipes d’un titre aussi référent dans son domaine que L’Agefi», salue Nicolas Beytout, le président de Bey Médias. «Notre stratégie depuis le lancement de l’Opinion, il y a 6 ans, a toujours été de parier sur le travail journalistique et sur les contenus à haute valeur ajoutée. Nous abordons ainsi une nouvelle étape de notre croissance, avec l’ambition de nous développer dans l’univers des médias à destination de publics spécialisés, dans la politique, l’économie et l’international», poursuit-il. «L’Opinion», lancé en mai 2013 par Nicolas Beytout pour défendre une ligne résolument libérale et pro-européenne, revendique une diffusion quotidienne de 42.000 exemplaires et 1,5 million de visiteurs uniques de son site chaque mois. L’Agefi (à ne pas confondre avec le quotidien suisse Agefi), qui a fêté son centenaire en 2011, était longtemps resté le plus vieux quotidien de France en activité, jusqu’à l’abandon de sa version papier en 2005. Devenu un quotidien entièrement numérique électronique, qui fait toujours référence dans le milieu de la banque et des marchés financiers, il n’a pas totalement abandonné le papier, puisqu’il a parallèlement créé un hebdomadaire, «L’Agefi hebdo». Le rachat, soumis à la consultation des instances représentatives du personnel de l’Agefi, pourrait être finalisé d’ici la fin du troisième trimestre 2019. Artémis, holding de la famille de l’homme d’affaires François Pinault, qui détient notamment ses parts dans Kering et la maison de vente aux enchères Christie’s, est présente dans la presse et l’édition à travers l’hebdomadaire «Le Point», L’Agefi, le magazine «Point de Vue» (via un consortium d’investisseurs) et l’éditeur Tallandier.