L’UIT annonce plus de 50 milliards de dollars d’engagements pour réduire la fracture numérique mondiale

83

Les Nations Unies ont annoncé lundi avoir réuni 4,8 milliards de dollars de nouvelles promesses pour réduire la fracture numérique mondiale, portant le total des promesses de dons à plus de 50 milliards de dollars – la moitié de son objectif. Environ 2,6 milliards de personnes, soit un tiers de la population mondiale, restaient privées d’accès à l’internet en 2023, selon les données de l’Union internationale des télécommunications (UIT), une agence de l’ONU. «Réduire la fracture numérique exige un effort d’équipe, et aujourd’hui nous avons remporté une énorme victoire en matière de connectivité mondiale», s’est félicitée la secrétaire générale de l’UIT, Doreen Bogdan-Martin, citée dans un communiqué. L’agence onusienne, basée à Genève a lancé en 2021 la coalition pour le numérique Partner2Connect (P2C), qui veut mettre sur pied des partenariats public-privé pour amener l’internet parmi les populations les plus difficiles à connecter. L’UIT, qui s’est fixée pour objectif de lever 100 milliards de dollars d’ici 2026, a remarqué lundi qu’elle avait fait la moitié du chemin avec un total de 50,96 milliards de dollars de promesses de contributions à ce jour. Les derniers engagements ont été annoncés le premier jour d’un Sommet mondial sur la société de l’information, organisé cette semaine par l’UIT à Genève. Parmi les nouveaux engagements, une promesse de 3 milliards de dollars du géant américain des télécommunications AT&T, qui a mis un milliard supplémentaire par rapport à ses engagements précédents pour aider 25 millions de personnes vivant dans les régions les plus difficiles à connecter des Etats-Unis. Le gouvernement canadien a promis 1,7 milliard de dollars destinés à soutenir les entreprises et les chercheurs en intelligence artificielle (IA) dans le pays, et aussi créer un nouvel institut canadien pour la sécurité de l’IA. La maison d’édition Elle International a de son côté promis 106 millions de dollars pour aider à améliorer la qualité de vie de 20 millions de femmes en Afrique du Sud grâce à la fourniture de plateformes numériques, de solutions intelligentes, de données et de modèles d’IA. «Grâce au leadership, à la vision et à l’ambition des donateurs de P2C, des millions de personnes auront la possibilité de disposer de technologies numériques plus accessibles et plus abordables pour la croissance socio-économique, l’amélioration de la santé et tout ce qui donne un sens à la connectivité», a déclaré Mme Bogdan-Martin.