M. PROULX (Forester) : «Un point de saturation a été atteint dans le domaine du streaming»

47

résultats trimestriels, sa plateforme de SVOD Disney+ commence l’année sous des auspices favorables. Analyse de la situation avec Mike PROULX, Vice-Président et Directeur de recherche chez Forrester.

media+

Quelle est la stratégie de Disney+ ? Comment analysez-vous ses récents résultats ?

Mike PROULX

Les bons résultats de Disney en matière de streaming au 2ème trimestre soulignent le déplacement du centre de gravité de Netflix vers d’autres services de streaming, à mesure que les consommateurs concilient la valeur totale de leur streaming. Nous assistons à un nivellement du terrain de jeux, car les concurrents de Netflix s’efforcent de renforcer leurs bibliothèques de contenus afin de gagner rapidement en envergure. La propriété intellectuelle forte de Disney et ses programmes originaux attrayants continuent d’alimenter la croissance des abonnés de Disney+. La capacité de la société à transférer le contenu de ses autres propriétés, comme ABC, vers Disney+, contribue à accélérer la croissance de la plateforme et à étendre son attrait à d’autres publics.

media+

Sur le marché, quelle est la plus-value de Disney+ ?

Mike PROULX

Ce que Disney continue d’avoir dans son arsenal, c’est sa forte propriété intellectuelle. C’est la qualité des originaux qui permet aux consommateurs de rester abonnés. Les données de Forrester révèlent que 51% (46% d’hommes contre 54% de femmes) des adultes américains en ligne ayant utilisé un service de streaming déclarent que la principale raison pour laquelle ils n’ont pas annulé un service de streaming est qu’ils ne veulent pas manquer son contenu original.

media+

Pensez-vous que nous avons atteint un point de saturation dans le domaine du streaming ?

Mike PROULX

Absolument ! Les consommateurs disposent d’une quantité limitée de temps et d’argent à consacrer à la consommation de contenus. La croissance explosive des plateformes de streaming et l’expansion du contenu sur ces plateformes se disputent les ressources limitées dont disposent les consommateurs. Cela signifie qu’ils doivent constamment faire des compromis sur ce à quoi ils vont renoncer pour pouvoir regarder ce qu’ils veulent à un moment donné.

media+

Assistons-nous à une course au volume ou au contenu original ?

Mike PROULX

Les deux ! Les consommateurs suivront le contenu, quelle que soit la plateforme de streaming sur laquelle ils se trouvent. Un contenu original convaincant est ce qui différencie chaque plateforme de streaming, et le FOMO (de l’anglais: fear of missing out, «peur de rater quelque chose», ndlr) est ce qui pousse les consommateurs à s’abonner ou à rester abonnés. Mais le contenu original seul ne suffit pas à faire évoluer la bibliothèque de contenus d’une plateforme.