M6 : chiffre d’affaires en hausse de 3,8% au premier trimestre

165

Le groupe de télévision M6 a publié mercredi un chiffre d’affaires en hausse de 3,8% à 323,7 millions d’euros pour le premier trimestre, grâce au gain de parts d’audience des chaînes gratuites et au numérique. Ce chiffre d’affaires ressort supérieur aux attentes du consensus compilé par Bloomberg qui tablait sur 315 millions d’euros.

Sur la période, le groupe dirigé par Nicolas de Tavernost a dégagé un résultat opérationnel courant (EBITA) de 47,1 millions d’euros, en hausse de 2,9%. Le groupe a dégagé des recettes publicitaires (chaînes gratuites, chaînes payantes et internet) en hausse de 5,7%, à 210,2 millions d’euros, «reflétant les gains de part d’audience des chaînes gratuites et le dynamisme des audiences internet», selon un communiqué. Les recettes des seules chaînes gratuites progressent de 5,6% à 196,6 millions d’euros, tandis que celles du numérique gagnent 6,4% à un niveau plus modeste de 13,6 millions d’euros. Le chiffre d’affaires des autres activités affiche une diminution de 0,5%, la baisse du téléachat et le recul attendu de la contribution du contrat de téléphonie M6 mobile by Orange «étant plus que compensés par l’intégration d’iGraal et l’augmentation des droits TV perçus par le club de football des Girondins de Bordeaux», relève M6.

Le pôle de vente à distance de M6, Ventadis, a notamment vu son chiffre d’affaires baisser de 5,5 millions d’euros (-14%), «en raison notamment de la restructuration en cours de l’activité de téléachat suite au refus du projet de chaîne gratuite sur la TNT par le CSA», note le groupe. Le groupe affiche une part d’audience moyenne de ses chaînes gratuites de 13,9%, en progression de 0,3 point sur un an.

Auprès de la cible recherchée des «femmes responsables des achats de moins de 50 ans», il atteint 22,2% (+0,4 point sur un an). Le groupe, qui doit tenir l’assemblée générale de ses actionnaires ce mercredi, dispose d’une trésorerie nette de 221,1 millions d’euros, contre 176,4 à la fin 2016.