Médias: les propositions du PS pour garantir leur «liberté»

372

La direction du Parti socialiste a adopté mardi plusieurs propositions «pour garantir la liberté des médias et le pluralisme de l’information», préconisant une «grande loi» et une «nouvelle gouvernance» de l’audiovisuel public. Evoquant «la méfiance» de Nicolas Sarkozy «vis-à-vis des contre-pouvoirs», le PS se dit à l’inverse «attaché à la liberté de la presse et au pluralisme de l’information et propose de mettre en place un cadre juridique plus efficace pour les protéger», indique un communiqué du Bureau national. «Une grande loi sera adoptée», visant «trois objectifs»: «lutte contre la concentration», «garantie d’une véritable indépendance des rédactions» et «réelle protection des sources des journalistes». La loi «délimitera ainsi de nouveaux plafonds d’audience pour les groupes médias en radio, tv et presse écrite, encadrera la participation des médias nationaux dans les médias locaux et modernisera le dispositif de contrôle plurimédia pour y intégrer la presse (y compris la presse gratuite) et Internet».
Cette loi exigera notamment la «définition d’une charte éditoriale et déontologique précise» dans les entreprises de presse. Le PS réaffirme également sa volonté de donner «force et indépendance» à l’audiovisuel public (France TV, Radio France, AEF) avec «une nouvelle gouvernance». Ses responsables ne seront plus nommés par le Président de la République, mais désormais par «des conseils d’administration renouvelés». Le PS propose notamment de créer «une chaîne jeunesse» sans publicité, sur le canal de France 4», un «nouveau portail d’information alimenté par l’ensemble des opérateurs publics».