Moins de contrefaçon en vente sur Internet, sauf pour la high tech

434

La vente sur Internet de produits contrefaits a décru l’an passé, en dépit d’une progression pour les équipements high-tech, avec notamment l’apparition des premières tablettes iPad contrefaites, selon une étude publiée mardi par PriceMinister. L’étude porte sur la détection des essais de vente d’articles contrefaits sur le site de PriceMinister. Dans plus de 98% des cas, ces articles n’ont pas été mis en vente. En 2010, le groupe a ainsi bloqué 1.503 comptes d’utilisateurs pour contrefaçon ou atteinte à des réseaux de distribution sélective (ndlr, dont les marques peuvent choisir les réseaux de distribution), contre 2.625 en 2009. Les contrefaçons ont porté sur 172 marques, contre 242 l’année précédente. La Chine est la principale source d’approvisionnement des contrefacteurs bloqués. Apple reste la marque la plus contrefaite. Les plus fortes progressions ont été affichées par les casques audio Monster Beats Studio, les bracelets Power Balance et par la marque d’habillement Abercrombie & Fitch. Un peu plus de la moitié des contrefaçons détectées (54%) concernaient la mode, la maroquinerie, les montres, les parfums ou les cosmétiques. Les produits high tech, comme les téléphones, les baladeurs MP3 et les logiciels ont représenté 34% des contrefaçons, en hausse de 17% sur un an. Le secteur culturel, avec 8% des tentatives d’écoulement de contrefaçons, a affiché une hausse de 23%.