Monaco est depuis l’été l’un des premiers territoires en Europe à vivre concrètement le déploiement de la 5G

47

Monaco est depuis l’été l’un des premiers territoires en Europe à vivre concrètement le déploiement de la 5G avec de premiers forfaits vendus par l’opérateur Monaco Telecom, et de premières applications opérationnelles comme la sécurisation d’événements par drone.

«Une cinquantaine» d’abonnements 5G pour téléphones mobiles ont été vendus depuis le lancement à l’été de ce nouveau réseau de télécommunication mobile ultra-performant à Monaco, a indiqué Frédéric Genta, le délégué interministériel en charge de la transition numérique de la Principauté.Ce chiffre peut paraître décevant mais il s’explique notamment par le fait qu’Apple, qui domine le marché des smartphones dans la principauté, ne propose pas encore de modèles compatibles avec la 5G, a-t-il expliqué.

«On basculera vraiment quand Apple passera à la 5G, ce qui n’est pas le cas actuellement», a-t-il dit. Pour l’instant, deux smartphones 5G seulement sont disponibles pour la 5G à Monaco, produits par Xiaomi et Huawei, a-t-il indiqué. La 5G a également permis d’équiper depuis l’été tous les abribus de la ville d’antenne Wifi performantes, permettant d’offrir la Wifi dans la rue. Elle permet également des applications pour des drones de vidéo-surveillance. «Aujourd’hui, la sécurité des matches de l’AS Monaco est assurée par des drones» équipés de caméras envoyant leurs images en 5G, a-t-il expliqué. Les drones ont également été utilisés pour la surveillance en septembre du Monaco Yacht Show, le grand salon de bateaux de luxe de la principauté. Les pompiers disposent pour leur part d’un système de communication 5G entre les ambulances et l’hôpital pour améliorer le suivi des personnes secourues. «L’idée est de rendre le transport complètement interfacé avec l’hôpital», a expliqué M. Genta.

Les secouristes disposent pour l’instant d’une tablette pour échanger des informations avec l’hôpital sur l’état du patient. Des pistes d’amélioration sont en train d’être creusées, avec notamment un système de vidéo-conférence pour qu’un médecin suive en direct les soins prodigués et que des premiers examens puissent être prodigués dès l’ambulance. Par ailleurs, «une dizaine» d’entreprises environ sont venues s’installer à Monaco depuis l’annonce du déploiement de la 5G, pour bénéficier du réseau et concevoir leurs futurs services, selon M. Genta.

La plupart sont des spécialistes de la réalité virtuelle ou de la réalité augmentée, une technologie très consommatrice de données qui devrait réellement s’envoler quand la 5G sera davantage disponible. Monaco est l’une des premières zones de déploiement de la 5G en Europe et dans le monde. La Corée du Sud fait figure de champion en la matière, annonçant début avril la couverture de la totalité de son territoire par ses trois opérateurs nationaux en 5G.

Monaco Telecom a choisi le chinois Huawei pour les équipements de son réseau, un choix que les opérateurs européens hésitent à effectuer en raison des soupçons de proximité entre le groupe et le gouvernement chinois.