Mort de l’actrice et musicienne Rona Hartner, Prix d’interprétation féminine à Locarno pour le film «Gadjo Dilo»

178
(FILES) Actress Rona Hartner arrives for the screening of "Poulet aux prunes" at the 68th Venice Film Festival on September 3, 2011 at Venice Lido. The Franco-Romanian actress and singer, 50, best known for her role in the film "Gadjo Dilo", died on November 23, 2023 in Toulon. (Photo by Alberto PIZZOLI / AFP)

Prix d’interprétation féminine à Locarno pour le film «Gadjo Dilo», chanteuse prisée de la scène électro-balkanique, la Franco-Roumaine Rona Hartner, 50 ans, est morte jeudi à Toulon, ont annoncé le diocèse et un de ses amis.

«Rona Hartner, comédienne, chanteuse, productrice, très engagée dans le milieu artistique chrétien toulonnais nous a quittés», a écrit le diocèse de Fréjus-Toulon sur sa page Instagram, décès également confirmé par une porte-parole. «Elle est décédée ce jeudi des suites d’un cancer», a déclaré Alain Vignal, un professeur d’histoire qui était l’un de ses amis.

Née le 9 mars 1973 à Bucarest, Rona Hartner avait notamment joué aux côtés de l’acteur français Romain Duris dans le film «Gadjo Dilo» de Tony Gatlif en 1997, histoire d’un Français partant en Roumanie à la recherche d’une chanteuse rom. Elle avait obtenu pour ce rôle le prix d’interprétation au festival de Locarno (Suisse).

«C’est un déchirement pour moi, c’était quelqu’un de formidable, d’une grande générosité, dans le jeu comme dans la vie. Quand elle a gagné un prix à Locarno, elle a pris tout ce qu’il y avait à manger pour le mettre dans un sac. Les gens de Locarno étaient offusqués mais quand elle était sortie, elle avait tout donné aux pauvres. Elle était très généreuse», a raconté Tony Gatlif. «Pour «Gadjo Dilo», j’ai vraiment cherché une actrice partout. Je voulais quelqu’un comme elle. Je n’ai jamais vu des actrices comme ça, quelqu’un qui pouvait oser jouer comme ça, mais elle n’était pas vulgaire. Elle donnait», a-t-il ajouté.

Rona Hartner venait de tourner dans le film d’Alexandre Arcady, «Le Petit Blond de la Casbah», sorti en salles le 15 novembre. «C’était une belle et douce personne, la joie et la bonne humeur à fleur de peau. Elle restera dans notre coeur», a déclaré Alexandre Arcady. «Je pense qu’elle aimait beaucoup la Roumanie, mais que la Roumanie l’aimait moins», déplore la critique de cinéma Irina Margareta Nistor. Malgré sa notoriété en France, «elle n’a pas obtenu de rôles en Roumanie».

Musicienne et chanteuse, Rona Hartner avait aussi collaboré avec des DJs stars de la musique électro-balkanique comme l’Allemand Shantel ou DJ Tagada («Gypsy Therapy»), ainsi qu’avec le cinéaste David Lynch pour une série de morceaux («You’re more than that»). Elle avait signé en 2015 l’album «The Balkanic Gospel», mêlant musique rom, gospel et jazz. «Les obsèques seront célébrées en Roumanie», et l’évêque de Toulon Monseigneur Rey présidera «une messe commémoration le 6 décembre à 18h00» dans cette ville où elle vivait depuis une dizaine d’années, a indiqué une porte-parole du diocèse.