N. SONNAC (CSA) : « La médiatisation du sport féminin est la clé de voûte qui permet d’engager un cercle économique vertueux »

166

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) et le ministère des Sports se sont associés pour organiser les 9 et 10 février la 2ème édition de l’opération «Sport Féminin Toujours». Cette opération de médiatisation met à l’honneur la pratique sportive des femmes et ancre le sport au féminin dans les usages. L’occasion pour Média+ de rencontrer avec Nathalie SONNAC, membre du CSA. 

media+ 

Comment se concrétise l’opération «Sport Féminin Toujours» ? 

Nathalie SONNAC 

Les 9 et 10 février, le CSA et le ministère des Sports se sont associés pour organiser la deuxième édition de l’opération «Sport Féminin Toujours», en partenariat avec le secrétariat d’Etat chargé de l’Egalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, le Comité national olympique et sportif français et le Comité paralympique et sportif français. Cette année, la marraine de l’opération était Clarisse Agbegnenou, championne du monde de judo. Son but est d’inciter les médias à diffuser plus de sport féminin dans leurs retransmissions sportives, leurs sujets, leurs émissions et interviews consacrées au sport. 

media+ 

Quel est l’objectif de cette nouvelle édition de «Sport Féminin Toujours» ? 

Nathalie SONNAC 

En 2012, nous avions mis en évidence que la télévision retransmettait seulement 7% de sport féminin. En 2014, ce pourcentage était de 14%. On l’estime aujourd’hui entre 14% et 18,5%. La barre des 20% de diffusion du sport féminin à la télévision n’est pas encore franchie. C’est notre objectif pour notre nouvelle édition ! 

media+ 

Vous mettez en avant les bénéfices de la médiatisation du sport féminin… 

Nathalie SONNAC 

La médiatisation du sport féminin est la clé de voûte qui permet d’engager un cercle économique vertueux. Elle a un effet positif sur la pratique sportive elle-même. Elle est attractive pour les partenaires et les annonceurs, et bénéfique pour la consommation des spectacles sportifs. Les retransmissions de compétitions sportives féminines attirent une audience de plus en plus forte. On peut citer la demi-finale de la Coupe du monde féminine de rugby retransmise par France Télévisions et suivie par 3 millions de téléspectateurs, et la finale de l’Euro féminin de handball diffusée sur TF1 qui a attiré 5,4 millions de téléspectateurs. De plus, il est important de rappeler que 40% des médailles olympiques sont remportées par des sportives ! 

media+ 

Les femmes expertes sont-elles assez représentées dans les médias ? 

Nathalie SONNAC 

Chaque année, nous publions notre Baromètre de représentation des femmes à la télévision. Certes, les chiffres augmentent concernant la présence des femmes animatrices et journalistes à l’écran, mais les femmes expertes sont encore sous-représentées. En revanche, en 2018, dans les programmes de sport à la télévision, le taux des femmes, qu’elles soient présentatrices, commentatrices, joueuses interviewées en bordure de terrain, ou soigneuses interrogées est en hausse avec 24% contre 17% en 2016. 

media+ 

Les groupes audiovisuels sont-ils à l’écoute ? 

Nathalie SONNAC 

Nous les rencontrons tout au long de l’année pour faire évoluer les pratiques, tout en sachant que ce n’est pas simple pour les télévisions et les radios. L’audiovisuel public joue un rôle déterminant dans la médiatisation du sport féminin, même si nous nous réjouissons que toutes les chaînes et les radios du paysage audiovisuel français s’impliquent de plus en plus.