Noos : Le plan social de suppression de 792 postes a été adopté hier par le Comité d’entreprise

    257

    Un projet industriel du câblo-opérateur Noos conduisant à la suppression de 792 postes a été validé «à l’unanimité des élus» du Comité d’entreprise, après «vingt heures de négociations» avec la direction, a indiqué hier Jean Bertout, délégué syndical central FO. «Le Comité d’entreprise a validé, à l’unanimité des élus, le projet industriel avec la direction qui ont conduit à sauver 40 emplois et à l’amélioration des mesures d’accompagnement de ce plan», a déclaré le délégué FO. Le Comité d’entreprise de Noos avait été convoqué mercredi matin pour avis sur ce projet, véritable plan social qui initialement conduisait à la suppression de 832 emplois sur les quelque 1341 du câblo-opérateur. La réunion du Comité d’entreprise a été émaillée de suspensions et d’une longue négociation entre les syndicats et la direction pour améliorer les mesures d’accompagnement de ce plan. Outre les «40 postes sauvés», «des mesures améliorées ont été octroyées par la direction en ce qui concerne le budget formation et les bas salaires», a précisé M. Bertout. Noos a fusionné en 2005 avec le câblo-opérateur UPC. En juin 2006, les groupes Altice et Cinven, propriétaires d’un autre câblo-opérateur, Numéricâble, ont racheté Noos. Selon M. Bertout, «des rumeurs insistantes font déjà état de négociations avec Free, Neuf cegetel et Telecom Italia pour racheter le nouvel ensemble».