Al-Jazira nie mener une campagne politique contre la Tunisie

    406

    La chaîne qatarie Al-Jazira a nié hier matin poursuivre un «agenda politique» contre la Tunisie, après que Tunis a fermé son ambassade à Doha en raison de la diffusion par la télévision, d’interviews d’un opposant tunisien. «Nous regrettons la décision tunisienne et réaffirmons que nous nous engageons à des opinions différentes», a déclaré Waddah Khanfar, directeur général d’Al-Jazira. La Tunisie a décidé de fermer sa mission diplomatique à Doha après la diffusion le 14 octobre par Al-Jazira, d’une interview de l’opposant tunisien Moncef Marzouki, appelant à la «résistance jusqu’à ses ultimes limites possibles» contre le pouvoir en place à Tunis. «La chaîne de Télévision qatarie Al-Jazira tourne le dos à la vérité et à l’objectivité chaque fois qu’elle aborde l’actualité en Tunisie, méprisant les règles élémentaires de la déontologie et semblant mener une campagne hostile destinée à nuire à la Tunisie», a indiqué ce ministère. Al-Jazira accueillerait «tout responsable tunisien qui voudrait parler à la chaîne», a assuré W. Khanfar.