O. CHIABODO (The Explorers) : «Nous avons levé 12 millions d’euros en quatre ans et nous comptons être à l’équilibre mi-2022»

144

The Explorers, l’application qui fait l’inventaire en vidéo haute définition du patrimoine culturel et naturel de la planète, poursuit son développement et vise les 30 à 50 millions de téléchargements sur les 12 prochains mois. L’occasion pour média+ d’échanger avec Olivier CHIABODO, le Fondateur de The Explorers, et d’évoquer le développement de sa plateforme.

media+ Que propose votre plateforme The Explorers ?

Olivier CHIABODO The Explorers est un inventaire de la terre en vidéo 4K ou 8K. Il s’agit de films documentaires tournés aux quatre coins du monde par une équipe d’explorateurs qui donnent la parole aux scientifiques et aux populations locales. Cette offre est proposée en 17 langues et dans 170 pays. Nous avons plusieurs formats de films. Certains durent 1 à 3 minutes et sont adaptés aux smartphones alors que d’autres durent 26 ou 52 minutes. Pour accéder à ces derniers, il faut payer un abonnement mensuel de 2,99 euros. Sur cette somme, 10% revient à la Explorers Foundation, qui vise à protéger le patrimoine naturel, culturel et humain en soutenant des acteurs de terrain. Sinon, tout est gratuit et sans publicité. Nous sommes trois associés. Ensemble, nous avons levé 12 millions d’euros en quatre ans pour proposer The Explorers et nous comptons être à l’équilibre mi-2022.

media+ Comment avez-vous pensé à cette plateforme ?

Olivier CHIABODO Depuis les années 90’, j’ai envie de faire un check-up de la planète. J’ai proposé ce projet au Groupe TF1 pour qui je travaillais, mais il n’a pas été convaincu. Je me suis donc retrouvé à présenter des émissions plus classiques comme «Intervilles». Après mon départ du Groupe TF1, j’ai été approché par Jean Minot, Directeur Général de la Cinquième. Ce dernier m’a commandé 30 films de 52’, «Les carnets de Noé», pour dresser un inventaire de notre patrimoine. Néanmoins, je souhaitais aller plus loin que le linéaire. J’ai donc déposé la marque The Explorers, et nous sommes allés tourner plusieurs séquences autour du globe en attendant les fonds nécessaires pour lancer l’application.

media+ En quoi la plateforme est-elle communautaire ?

Olivier CHIABODO Tout le monde peut envoyer ses propres images en ouvrant un compte sur notre app afin de participer à cet inventaire. Si l’utilisateur publie au minimum une photo ou une vidéo par mois, alors nous lui offrons l’accès à l’intégralité de notre catalogue.

media+ Quels sont vos objectifs ?

Olivier CHIABODO Aujourd’hui, sans avoir déployé un plan marketing important, nous avons 12 millions de téléchargements dans le monde. L’objectif est d’atteindre les 30 à 50 millions de téléchargements à horizon 2023. Pour rappel, nous avons été désignés «meilleure application de l’année» sur Apple TV, quelques jours seulement après avoir lancé l’application, le 7 novembre 2019.

media+ Pourriez-vous revenir à la télévision ?

Olivier CHIABODO Je pense que la télévision est terminée. Ça ne me manque pas. J’ai connu l’animation quand il n’y avait encore que 5 chaînes. Aujourd’hui, tout a évolué. Je me souviens de l’époque où, lorsqu’un animateur était sous la barre des 10 millions, il recevait un appel d’Étienne Mougeotte pour se faire remonter les bretelles.

media+ Que pensez-vous du retour de «La carte aux trésors» sur France 3 ?

Olivier CHIABODO J’ai créé le format de «La carte aux trésors» en 1995. Depuis 2009, le programme a été rebaptisé «La carte au trésor». J’ai pensé ce programme pour le public de l’époque. Aujourd’hui produit par ALP, l’émission a bien changé évidemment, mais correspond aux attentes des téléspectateurs. Je trouve que Cyril Féraud a très bien su reprendre les rênes de ce programme. Et les audiences sont d’ailleurs très bonnes pour France 3.