Orange/Droits TV: Sud-PTT s’interroge sur le «bien-fondé» de l’investissement

    152

    La fédération Sud-PTT s’est interrogée lundi sur le «bien-fondé» de l’investissement de France Télécom dans la Ligue 1 de football, après l’attribution par la Ligue de football professionnel (LFP) des droits de retransmission et de tous les magazines à Canal+ et Orange (France Télécom). Dans un communiqué, l’organisation syndicale «s’interroge sur le bien-fondé de l’investissement de France Télécom dans la Ligue 1 de football» mais aussi «sur les conditions dans lesquelles les amateurs pourront accéder demain à leur sport préféré». France Télécom veut ainsi «accroître la fidélité de ses clients» mais cette «fidélisation passe d’abord par une qualité de réseau irréprochable», affirme la fédération, dénonçant «une qualité de service, de réponse au client et de service après-vente qui laissent souvent à désirer». «Avant de fournir des contenus payants pour des clients que l’entreprise souhaiterait captifs, il est nécessaire d’assurer un service de qualité et sur tout le territoire», ajoute-t-elle. Sud-PTT estime par ailleurs que «la frontière entre les opérateurs de réseaux et les fournisseurs de contenus devient de plus en plus floue», France Télécom ayant «décidé d’aller empiéter de façon fracassante sur le domaine des contenus en concurrençant directement Canal+». L’opérateur historique a payé 203 millions d’euros pour obtenir trois des douze lots de droits audiovisuels 2008-2012 de la Ligue 1 de football.