Pascal Sevran fustigé pour racisme devant le Conseil des droits de l’homme

    104

    L’animateur vedette de la télévision publique française France 2 Pascal Sevran a franchi une «ligne rouge» avec ses propos sur la sexualité des noirs, a dénoncé mardi le Rapporteur de l’ONU sur le racisme Doudou Diène devant le Conseil des droits de l’homme. M. Sevran, avait accordé une interview début décembre au quotidien régional «Var Matin», qui reprenait un passage de son dernier livre. «L’Afrique crève de tous les enfants qui y naissent sans que leurs parents aient les moyens de les nourrir. Je ne suis pas le seul à le dire. Il faudrait stériliser la moitié de la planète!», avait notamment déclaré l’animateur. «M.Sevran franchit ainsi une ligne rouge par la répétition des vieux stéréotypes de racisme anti-noirs, et, plus grave encore, par l’appel à la stérilisation des noirs», s’est indigné M. Diène devant le Conseil des droits de l’homme de l’ONU réuni à Genève. Le Rapporteur de l’ONU a salué le fait que le gouvernement français a clairement condamné ces propos d’«une gravité extrême». M. Sevran, qui a reçu un «sévère avertissement» de France 2, a voulu faire amende honorable en acceptant le principe de se rendre en Afrique pour réaliser un reportage.