Pays-Bas : une série sur la reine Maxima chaleureusement accueillie par la critique et les téléspectateurs

82

S’imaginer le roi et la reine au lit? Un peu malaisant pour les nombreux Néerlandais qui ont vu le premier épisode de la série «Maxima», consacrée à l’épouse de Willem-Alexander des Pays-Bas, mais à part ça, ils ont adoré. Le premier épisode, diffusé samedi soir à la télévision, a été chaleureusement accueilli par la critique et les téléspectateurs. Ils étaient plus de 700.000 devant le programme, l’un des plus regardés de la plage horaire. C’est «un très bon score», a déclaré Tina Nijkamp, spécialiste des chiffres d’audiences à la télévision, au quotidien populaire De Telegraaf. «La production dépasse les attentes élevées», note aussi le journal Algemeen Dagblad (AD).

Diffusée sur la plateforme de streaming Videoland, la série, dont une deuxième saison est sur les rails, a déjà été vendue dans plusieurs pays dont l’Allemagne et la Belgique et d’autres en Amérique latine. La saison initiale relate en six épisodes l’histoire de la vie de Maxima Zorreguieta, née en 1971 à Buenos Aires en Argentine, jusqu’à ses fiançailles avec le prince héritier des Pays-Bas. Les scènes d’amour entre les deux jeunes tourtereaux –interprétés par Martijn Lakemeier et Delfina Chaves– ont suscité des commentaires sur les réseaux sociaux et parmi les observateurs. Ces images «provoquent un léger inconfort et la série, comme +The Crown+, aurait pu se passer de scènes intimes», note l’AD, en référence à la série de Netflix sur la famille royale britannique. «On voit quand même le roi et la reine roucouler sous la couette. C’est un peu comme regarder ses parents dans leur jeunesse»; assez gênant pour les princesses, poursuit le quotidien.

Le quotidien «Trouw» note également «l’inconfort suscité par leur scène de lit turbulente, car est-ce ainsi que vous voulez imaginer Wim-Alex et Max?» Maxima et Willem-Alexander se sont rencontrés en 1999 avant de se marier en 2002. Le couple a trois filles. Fille d’un ministre argentin du gouvernement dictatorial du général Videla, Maxima a su se faire apprécier aux Pays-Bas, même si sa cote de popularité est en baisse: les Néerlandais lui attribuent une note de 7,1 sur 10 (6,6 pour le roi), contre 8 en 2020, selon la télévision publique NOS.

«La série Maxima arrive juste à temps pour stopper la chute de popularité», a estimé Tina Nijkamp. Le premier épisode a atteint 20% de part de marché dans la catégorie des 25 à 54 ans. Le service de presse de la famille royale néerlandaise a indiqué ne pas avoir été impliqué dans la production de la série.