Portail ANSAmed: L’AFP signe un accord avec l’agence italienne ANSA

    200

    L’Agence France-Presse (AFP) et son homologue italienne ANSA ont annoncé conjointement lundi à Rome et Paris un accord de coopération dans le cadre d’ANSAmed, un portail de nouvelles consacré depuis 2004 à l’information économique et sociale de tous les pays du pourtour méditerranéen. Tout comme les 18 autres agences nationales des pays du bassin méditerranéen qui alimentent le portail Internet en dépêches, l’AFP mettra à la disposition de ANSAmed les informations de ses bureaux du sud de la France (Marseille, Nice, Montpellier) mais aussi des pays du Maghreb (Algérie, Maroc, Tunisie) et de la Mauritanie, où l’agence mondiale, dont le siège est à Paris (France), possède des bureaux permanents. L’AFP s’est déclarée prête à fournir également toute information d’intérêt euro-méditerranéen produite par ses rédactions multilingues déployées dans les
    bureaux AFP du pourtour méditerranéen. Le portail ANSAmed qui diffuse des nouvelles en italien, en anglais et en arabe, recevra quotidiennement de l’AFP entre dix et vingt dépêches d’intérêt méditerranéen qui viendront ainsi compléter les informations que s’échangent la plupart des agences nationales des pays riverains ou s’insérant dans l’orbite de la mer Méditerranée. Pierre Louette, P.-D.G. de l’AFP, a déclaré à cette occasion: «L’AFP est aujourd’hui globale parce que multi-régionale. Rien de ce qui concerne la Méditerranée ne peut nous être étranger et nous avons souhaité nous associer à cette belle idée qu’est la fourniture de nouvelles «sur» et «pour» une grande région de culture, de commerce et d’histoire, plus que jamais placée au coeur des enjeux géo-politiques». «La contribution de l’AFP est particulièrement importante en ce qu’elle partage le principe de base de la création d’ANSAmed , c’est-à-dire d’un réseau journalistique qui offre aux médias et à tous les usagers de la région un panorama unique de nouvelles nées dans cette région et destinées à tous ceux qui veulent opérer en Méditerranée», a de son côté déclaré Mario Rosso, administrateur délégué de l’ANSA.